La case des artistes en très grande difficulté

culture
Logo de la Case des artistes
Le logo de la Case des artistes. ©DR
La demande de mise en sauvegarde de l’association est en cours. Un audit commandé par le 16e gouvernement il y a quelques mois précisait que ses comptes plongeaient à -73 millions de francs CFP en décembre 2019. Pour le mois de novembre, aucun des 42 artistes accompagnés n’a pu percevoir son salaire

Pas de salaire au mois de novembre et le mois de décembre, ne devrait pas être plus fructueux. Les membres de la case des artistes pâtissent de la situation financière de l’association. Un audit commandé par le 16e gouvernement précisait que les comptes de l’association affichaient - 73 millions de francs CFP en décembre 2019. Pour rappel, soupçonnée de mauvaise gestion de fonds publics, la case des artistes a également fait l’objet d’une enquête par le parquet, sur les « conditions d’octroi et d’utilisation de subventions versées à des artistes avec des fonds publics ».

En cette fin d’année, la situation s’obscurcit. Chanteurs, sculpteurs, peintres et artistes en tous genres, voient leurs salaires ne plus être versés.

 

La situation de la case des artistes aujourd'hui avec les difficultés financières qu’elle connaît depuis quelque temps, c’est qu’elle est dans une impasse. Avec des salariés qui ne peuvent pas toucher leur salaire en novembre et décembre. La demande de mise en sauvegarde de la case des artistes est en cours. On est toujours en discussion avec le gouvernement pour qu’ils essaient de répondre à nos questions.

Tyssia, artiste et membre du conseil d’administration de la case des artistes

 

Une demande de mise en sauvegarde vécue comme un coup dur pour ses 42 bénéficiaires cette année. Certains n’ont perçu aucun revenu au mois de novembre.

Eric Canehmez, musicien, a dû reprendre sa patente et remettre les mains dans les factures.

La facturation ne se fait plus par la case des artistes, donc je facture moi-même mes factures et un retour à la case départ avec une attente d’être payé par les institutions avec lesquelles on travaille.

Eric Canehmez, musicien

 

Autre situation problématique : celle des artistes, ayant une convention à l’année avec une collectivité ou une entreprise privée.

 

Que ce soit trimestriel, mensuel ou annuel, c’est compliqué, car certains de ces clients ne veulent pas passer par un autre outils que celui proposé par la case des artistes.

Tyssia

 

Une rencontre avec les membres du gouvernement en charge de la culture est prévue lundi prochain. Des aides devraient à nouveau être demandées. En temps normal, les subventions allouées à l’association variaient entre 33 et 51 millions de francs CFP.

Les précisions d'Alix Madec