La deuxième vague du renfort sanitaire est partie de Paris

coronavirus
Renfort sanitaire volontaires
©Outre-mer la 1ere
104 soignants volontaires ont décollé ce vendredi matin de Paris. Ils viennent prêter main-forte aux équipes médicales calédoniennes, débordées. Médecins, infirmiers, kinésithérapeutes, aides-soignants et logisticiens effectueront une mission de trois semaines.

Ils viennent renforcer le premier contingent, composé de 70 soignants volontaires, déjà déployé sur le territoire en début de semaine pour soulager les services hospitaliers calédoniens. 104 soignants ont pris l'avion depuis Paris, ils arriveront ce soir à Tontouta. "Cet équipage descend à Tokyo et un autre prendra la relève. On va faire un transit assez court pour pouvoir leur permettre de rejoindre la Calédonie le plus tôt possible. L'arrivée est prévue à 19 heures samedi", détaille Guillaume Gauvin, le commandant de bord du vol spécial Aircalin affrété pour l’occasion.

Le témoignage de Guillaume Gauvin :

Guillaume Gauvin, commandant de bord

 

Luengoni
Un vol assuré par l'airbus A330néo Luengöni, ici sur le tarmac de l'aéroport Charles de Gaulle. ©Meylena Meindu

Au départ de Paris, ces volontaires n'ont pas hésité. "Je pense que c'est important d'aller renforcer les équipes là-bas qui sont débordées, c'est notre rôle en tant que réservistes de prêter main-forte quand c'est nécessaire", raconte cette femme. "J'ai commencé avec la réserve sanitaire il y a un an et demi en tant qu'infirmière. Maintenant je suis référente de mission et je suis très fière de pouvoir encadrer des équipes", explique une autre.  

renfort sanitaire aéroport paris
©Outre-mer la 1ere

En contact avec les autorités locales

Certains d'entre eux connaissent déjà le Caillou. "Personnellement je connais, parce que j'y ai habité. On est quatre personnes référentes sur cette mission et il y en a une qui est déjà sur place, qui est la coordinatrice avec les autorités locales, donc il y a déjà beaucoup de choses qui sont mises en place."
 

Leur témoignage au départ de Paris :

Parole de réservistes