Covid-19 : la vaccination ouverte aux 12 ans et plus

coronavirus
vaccination Ouvéa
©NC la 1ère

Une nouvelle étape pour la campagne de vaccination, c'est ce que confirme Christopher Gygès, le porte-parole du gouvernement. La vaccination sera ouverte à la population à partir de 12 ans de ce mercredi 9 juin. 

La vaccination est désormais ouverte à tous à partir de 12 ans. Une annonce de Christopher Gygès, porte-parole du gouvernement, confirmée à Nouvelle-Calédonie la 1ère. "La Métropole va ouvrir à partir du 15 juin la vaccination aux plus de 12 ans. Donc la Calédonie suit le rythme de l'international. Une information des différents centres de vaccination va être faite normalement aujourd'hui par les services de la Dass." Les modalités seront les mêmes que pour les plus de 16 ans, avec une autorisation parentale exigée pour les mineurs. 

Jusqu'ici et depuis le 17 mai, seuls les Calédoniens âgés de plus de 16 ans pouvaient se faire vacciner. A l'époque, le gouvernement expliquait que "cette troisième et ultime phase de la stratégie de vaccination de la Nouvelle-Calédonie [devait] permettre d’immuniser le plus grand nombre d’habitants, avant même que le virus circule au sein de la population."

15 000 doses arrivent cette semaine

Christopher Gygès précise que 15 000 doses arrivent encore cette semaine. "La campagne de vaccination est essentielle pour nous, parce que c'est ce qui nous permettra à terme de rouvrir les frontières. Donc on incite tous les Calédoniens à contacter les différents numéros. Aujourd'hui 53 000 premières doses ont été administrées et on ouvre différents sites de vaccination supplémentaires." Une grande opération sans rendez-vous est d'ailleurs prévue le 26 juin en salle d'honneur de la mairie de Nouméa.  

Vers une bulle sanitaire au premier semestre 2022 ? 

Le porte-parole évoque également des discussions à propos d'une bulle sanitaire avec la Nouvelle-Zélande et l'Australie. Une bulle qui existe aujourd'hui entre les deux pays, qui envisagent de l'ouvrir à d'autres îles du Pacifique. "Il y a des discussions en cours avec nos voisins. Ce qui est nouveau c'est qu'aujourd'hui il y a un intérêt des Australiens et des Néo-Zélandais."

Mais le porte-parole préfère rester prudent. "Pour le moment, il ne faut pas se faire de faux espoirs. Mettre en place une bulle sanitaire dans les conditions australiennes et néo-zélandaises prend environ six mois au minimum. Donc on est plus sur une mise en place au premier semestre 2022, dans l'état des discussions actuelles. Ce sont les premières discussions, mais au moins les discussions sont là." Les consulats servent de relai entre les différents gouvernements pour ces premières discussions.

 

En vidéo : Louis Perin et Michel Marin ont suivi Ethan lors de sa première injection