Le comité des Sages en appelle au «respect mutuel»

référendum nouvelle-calédonie 2020
Mise sous pli de la propagande pour la campagne référendaire 2020
Mise sous pli de la propagande électorale pour la campagne référendaire 2020. ©Françoise Tromeur / NC la 1ere
«Veiller à ce que les propos de campagne ou des initiatives précipitées et irréfléchies ne viennent pas blesser la société calédonienne», c'est la requête formulée par le comité des Sages à l'approche de la prochaine consultation. 
A dix-huit jours du scrutin, «les membres du comité des Sages, dans le rôle qui leur est imparti, invitent instamment tous les responsables et les partis politiques, mais aussi tous les acteurs de la société civile, à veiller à ce que les propos de campagne ou des initiatives précipitées et irréfléchies ne viennent pas blesser la société calédonienne». «En violentant ses valeurs», ou parce qu’ils «seraient susceptibles de créer un climat délétère avec des conséquences potentielles graves pour la paix qui a prévalu jusqu’à présent».
 

Garant

Créé avant la consultation précédente, le comité des Sages a pour mission de garantir l’intégrité de la campagne référendaire. Il réunit des personnalités calédoniennes : Jean Lèques son président, Laura Eurimindia, Jean-Pierre Aïfa, Brigitte Hardel, le père Apikaoua, Anne-Marie Mestre, Jean-Pierre Flotat, Marie-Claude Tjibaou, Elie Poigoune, Fote Trolue ou encore Billy Wapotro. 
 

Parole donnée

«Certes, les partis politiques, tout comme les membres de la société civile, ont le droit légitime de pouvoir s’exprimer en toute liberté», poursuit le communiqué diffusé ce mercredi. «Il est cependant nécessaire d’avoir le souci constant du respect mutuel et de veiller à ce que les propos et débats restent fidèles à la parole donnée il y a trente ans et soient à la hauteur de ce qui doit être transmis aux jeunes générations.» 
 

Mesure

Ce nouvel appel à la mesure intervient alors que «des signes manifestes de tensions à la fois politiques et économiques viennent perturber le climat de la campagne référendaire officielle qui s’ouvre», formule le comité. 
 
Communiqué à lire ici : 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live