Le coronavirus et le confinement au coeur de l'actu à la 1 du dimanche 19 avril 2020

l'actu du matin
actu à la 1 dimanche 19 avril
L'essentiel de l'actualité aujourd'hui avec la garantie de l'Etat validée par l'Assemblée nationale, 700 Calédoniens toujours bloqués en métropole, la solidarité des habitants du Nord et le déconfinement adapté dès demain. 

Pas de nouveaux cas hier samedi

Les jours se suivent et se ressemblent et c'est tant mieux ! Ce samedi, les équipes du Médipôle ont réalisé 83 tests dans la journée. Et une nouvelle fois, ils sont tous négatifs. Au total, la Nouvelle-Calédonie enregistre dix-huit cas de Covid-19 depuis le 18 mars, dont quinze ont quitté l'hôpital. Le dernier cas avait été dépisté le 4 avril. 
 

L’Assemblée nationale valide la garantie de l’Etat pour le prêt de l’AFD

Les députés ont validé ce vendredi soir (samedi matin pour nous) la garantie de l’Etat pour le prêt consenti par l’AFD à la Nouvelle-Calédonie. Une garantie accordée « dans la limite » de 240 millions d’euros, soit plus de 28,6 milliards de francs CFP « en principal». La disposition est inscrite dans le projet de loi de finances rectificative pour 2020. Le prêt correspond précise le texte «aux reports de paiement d’impositions et de cotisations sociales, aux pertes de recettes et au surcroît de dépenses exposées au titre des régimes d’aides aux particuliers et aux entreprises résultant de la crise sanitaire liée à la propagation de l’épidémie de covid-19». Prochaine étape, l'examen du texte au Sénat ce mardi 21 avril. Découvrez ici l’article 9 de la loi tel que voté par l’Assemblée nationale

 

700 Calédoniens toujours bloqués en métropole

Voyageurs, étudiants ou malades sont en attente de rapatriement depuis la métropole. Plus que jamais, à Paris, la Maison de la Nouvelle-Calédonie leur vient en aide. Le personnel qui y travaille toujours doit gérer près de 150 appels téléphoniques par jour. Objet des appels : le rapatriement sur le Caillou. Depuis le 17 avril et chaque vendredi, un vol atterrira en Nouvelle-Calédonie avec à son bord des résidents qui étaient bloqués en Métropole. Au total, près de 700 personnes doivent être rapatriées.

Vivre le confinement en tribu

Districts coutumiers et tribus se sont organisés pour faire face aux mesures sanitaires, du côté de Koné, à la tribu de Néami. 
Comment les familles ont fait pour limiter leurs déplacements vers l'extérieur et comment vivent-elles le confinement ? Entre cuisine et moments en famille, ils nous racontent le quotidien des dernières semaines.

Solidarité à Ponérihouen et à Koumac

Ponérihouen, une action de solidarité décidée par une cellule de crise communale, liée au covid-19, s'est mise en place. Elle regroupe, la mairie, les coutumiers, le personnel médical, les pharmacies, les pompiers et les gendarmes. Cette action de solidarité en faveur des personnes vulnérables s’est traduite par un partenariat entre le dispensaire de Ponérihouen et les coutumiers de la commune, d’abord pour l’achat des médicaments, comme à la tribu de Néavin


En province Nord, avec la pénurie de masque pendant le confinement, des particuliers et des associations se sont mobilisés pour répondre à la demande, notamment à Koumac. Une solidarité qui s'organise pour venir en aide aux soignants. Exemple avec l'association DORCAS et Fabrice Morel, un Calédonien solidaire.

J-1 avant le déconfinement adapté du Caillou

Le déconfinement adapté jusqu'au 4 mai, c’est à partir de demain. Que faut-il retenir des décisions annoncées cette semaine par le gouvernement et le Haut-commissariat, concernant la libre circulation, les entreprises ou encore l’école ?

Dès demain, plus besoin d’attestation pour circuler ou se promener sur l’ensemble de la Calédonie. Beaucoup d’entreprises vont pouvoir redémarrer leur activité, y compris les restaurants.Les services publics vont faire de même au cours de cette semaine. Le réseau Tanéo reprend par exemple son service habituel dès demain.

Seule restriction : l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes.Seuls établissements à devoir laisser portes closes : les bars, les discothèques, les salles de sport, les bingos, ou encore les cinémas. La Nouvelle-Calédonie reste toutefois sous cloche. Excepté les vols de rapatriement des calédoniens et les vols pour acheminer le fret dans les îles, les avions restent cloués au sol et le Betico qui dessert les îles reste à quai. Toute personne arrivant sur le territoire continue à être mise en quatorzaine et ce jusqu’à nouvel ordre. 
 

Vers une seconde rentrée des classes 

La rentrée se fera progressivement, puisque seule la moitié des écoliers suivra les cours la semaine prochaine, les autres la semaine du 27 avril. L’école reprend mercredi en province sud, mais par demi-classes.Pour la Province des Iles, c’est à partir de mercredi que devrait se faire la rentrée et le lundi 4 mai pour la Province Nord.L’université de la Nouvelle-Calédonie se donne aussi deux semaines pour se réorganiser et ouvrir ses portes le 4 mai.

Erick Roser, vice-recteur de Nouvelle-Calédonie et directeur général des enseignements était ce vendredi l’invité du journal radio de Malia-Losa Falelavaki.Il est revenu sur l’importance de reprendre un rythme scolaire et sur les adaptations post-confinement dans les établissements.

Préparation avant réouverture

Les restaurateurs sont eux aussi dans les starting-blocks pour préparer l’ouverture de leur établissement. Grand nettoyage, préparation des menus, ils se sont remis aux fourneaux pour que tout soit prêt avant l’accueil des clients demain lundi 20 avril. Après près d'un mois d'arrêt de leur activité, ils sont heureux de sortir d'une situation difficile.
Un reportage à découvrir dans nos éditions du jour.