Un dix-septième gouvernement de la Nouvelle-Calédonie à majorité indépendantiste

gouvernement de nouvelle-calédonie
17ème gouvernement de la NC
©NCla1ère

En moins d'une heure, mercredi après-midi, les 54 élus du Congrès ont procédé à l'élection du nouveau gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, après la chute du précédent il y a quinze jours. A l'issue d'un scrutin qui a réservé des surprises, ils ont désigné un exécutif à majorité indépendantiste. 

[AVEC COMPTE-RENDU RADIO]

La séance a été ouverte par le président du Congrès, Roch Wamytan, peu après 15 heures mercredi à Nouméa. Non pas boulevard Vauban, en raison de travaux de rénovation, mais à la province Sud. Vers 15h30, place au dépouillement. Et il n'était pas encore 16 heures que le même Roch Wamytan annonçait la composition du dix-septième gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, majoritairement indépendantiste.

Bernard Lassauce et Nicolas Fasquel racontent :


Steeven Gnipate s'est attardé sur les nouveaux membres :

 
 

Composition

Vu les quatre listes en lice et le résultat du scrutin, le prochain gouvernement comptera :

  • avec seize voix, trois élus pour la liste déposée par l'UC-FLNKS et Nationalistes et l'Eveil océanien (Samuel Hnepeune, Gilbert Tyuienon et Mickaël Forrest) ;
  • avec quatorze voix, trois élus pour la liste proposée par l'Uni (Louis Mapou, Yannick Slamet, Adolphe Digoué) ;
  • avec dix-huit voix, quatre élus pour la liste avancée par l'Avenir en confiance (Thierry Santa, Christopher Gygès, Isabelle Champmoreau et Yoann Lecourieux) ;
  • avec six voix, un élu pour la liste Calédonie ensemble (Joseph Manauté).
     
  • Répartition des postes 17ème gouvernement de la NC
    ©NCla1ère

     

Surprise au dépouillement

Les 54 conseillers se sont prononcés. Le député Philippe Gomès et le président de la province Nord, Paul Néaoutyine, étaient absents. Ils ont voté par procuration. Et au moment du dépouillement, surprise : la liste proposée par l'Uni recueille deux voix de plus que prévu, attribuées... au Parti travailliste et à l'Avenir en confiance !
Ecoutez le compte-rendu de Charlotte Mannevy :

Election du gouvernement : qui a voté pour l'Uni ?

 

Plus d'Eveil océanien​​​​​​​

Conséquence : l'Eveil océanien, parti avec l'UC-FLNKS et Nationalistes, disparaît de fait de l'exécutif calédonien, puisque Vaimu'a Muliava était proposé en quatrième position là où cette liste n'obtient que trois élus. Le soir-même, il était l'invité de notre journal télévisé. 
Son entretien avec Thérèse Waïa :

 

 

 

Ni président, ni vice-président

Le gouvernement est désormais désigné, mais ne sera pas opérationnel tant que son président ne sera pas élu. Election qui devait se dérouler en début de soirée, à 18 heures, à huis clos, de même que celle du vice-président. Elle a été reportée après une première tentative infructueuse.

 

 

Pendant ce temps...

Alors que les élus du Congrès élisaient le gouvernement, plusieurs dizaines de personnes manifestaient à quelques mètres de là, à l'appel de plusieurs associations féministes, pour dénoncer la marginalisation des femmes en politique en Nouvelle-Calédonie. 

 

 

 

Retrouvez ci-dessous le Live Facebook de la 1ère sur l'élection du gouvernement :

 

 

 

 

 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live