Le FLNKS réuni en congrès à l'Anse-Vata

référendum nouméa
FLNKS Congrès
©FLNKS
Le 39e congrès du FLNKS se tenait samedi à la salle omnisports de l’Anse-Vata, à Nouméa. Les composantes du front indépendantiste se sont réunies pour préparer la campagne pour le Oui le 12 décembre prochain.

Ils se sont donnés rendez-vous samedi 21 août, dans les quartiers sud de Nouméa, pour leur grand rassemblement politique. Après les traditionnels gestes coutumiers et la levée des couleurs du FLNKS, Aloisio Sako, porte-parole du front, a rappelé à la tribune les enjeux de la consultation du 12 décembre pour fermer « la parenthèse de la colonisation ». Objectif du front indépendantiste : recueillir plus de 30% des suffrages pour le Oui dans toutes les communes non indépendantistes du pays, et notamment en province Sud.

« La victoire est à portée de main. Encore faut-il renforcer notre volonté de gagner », a déclaré le président du rassemblement démocratique océanien en ouverture de ce 39e congrès. Les échanges entre toutes les composantes du FLNKS ont ensuite débuté à huis clos. Objectif : mettre en place une stratégie coordonnée de la campagne pour le Oui.

La motion adoptée par le FLNKS :
 

 

Le reportage de Sheïma Riahi et Gaël Detcheverry :

Réunion de toutes les mouvances indépendantistes

Le lendemain, toujours à l’Anse-Vata, place à un congrès populaire de toutes les mouvances indépendantistes. Etaient invités à ce rassemblement le MNSK, l’USTKE, le Sénat coutumier, la Dynamique autochtone, le Parti travailliste, le Front de lutte sociale (FLS) ou encore le Mouvement des océaniens indépendantistes. L’occasion pour le FLNKS de présenter les travaux actés et la stratégie pour la troisième consultation actée par le front ce samedi. A l’issue de ces deux journées d’échanges, une déclaration commune devait être signée entre indépendantistes, nationalistes et progressistes.