Le Rassemblement appelle à une rencontre des forces non-indépendantistes

élections
Thierry Santa, invité du journal télévisé en tant que président du Rassemblement, le 1er août 2021.
Thierry Santa, invité du journal télévisé le 1er août 2021 en tant que président du Rassemblement. ©NC la 1ere
Thierry Santa reprend l’initiative au lendemain des législatives. Le président du Rassemblement souhaite que tous les non-indépendantistes se réunissent pour évoquer l’avenir de la Nouvelle-Calédonie.

Au lendemain des élections législatives qui ont vu la victoire de Philippe Dunoyer et Nicolas Metzdorf, les candidats Ensemble ! Majorité présidentielle, c’est l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie qui reprend le devant de la scène.
Thierry Santa, le président du Rassemblement lance un appel à toutes les sensibilités loyalistes.

"Pour une sortie digne et dans la France de l’Accord de Nouméa"

"Dès aujourd’hui, il n’est plus question de parler d’une majorité présidentielle qui n’existe pas au vu des résultats nationaux. Seule importe la majorité non indépendantiste qui devra composer avec toutes ses tendances localement, comme entre ses différents relais nationaux, pour une sortie digne et dans la France de l’Accord de Nouméa". 

Une rencontre de toutes les sensibilités loyalistes

Thierry Santa propose une rencontre de l’ensemble des forces non-indépendantistes "sans aucune exclusion ni étiquette nationale, pour commencer à poser les bases du projet et des valeurs que nous voulons défendre en commun". Il s'agit donc de préparer le fameux projet consensuel voulu par l'Etat qu'il est question de soumettre par référendum aux Calédoniens d'ici le 30 juin 2023.