Les perturbations sur le réseau Tanéo se poursuivent [MàJ]

transports
Carsud Tanéo 10 septembre
©Charlotte Mannevy / NCla1ere
Après une première journée de mobilisation ce jeudi, l’intersyndicale UT-CFE CGC, l’USOENC et l’USTKE reconduit le mouvement de grève du réseau Tanéo ce vendredi. La situation s'enlise au sein du réseau de transport local.
Depuis la signature du protocole d’accord début juillet, les relations entre salariés et la direction de Carsud ne se sont pas arrangées. Après le mouvement de vendredi dernier, l'intersyndicale organise un nouveau mouvement de grève, ce jeudi. 

Service minimum

75 à 80% du trafic est assuré sur le réseau de bus assure la direction, mais les horaires des néobus sont retardés. Ils circulent toutes les 15 minutes, au lieu de toutes les 7 minutes habituellement. La direction de Carsud a mis en place un service minimum et se dit prête, à échanger avec l’intersyndicale assure Hervé Stenfort, le président directeur général.
 

On essaie d’organiser le service minimum, le but, c’était d’avoir un bus tous les quart d’heure, ce qu’on a pu faire jusqu’à maintenant. On arrive à s’organiser et à offrir un service acceptable. On est toujours ouverts pour discuter et échanger avec eux - Hervé Stenfort, président directeur général de Carsud


Autre interlocuteur

Pour Daniel Talia, porte-parole de l’intersyndicale, pas question de discuter directement avec Hervé Stenfort. C’est avec Promosud, actionnaire, que la discussion doit être engagée. 
 

On a demandé à Promosud qui est notre actionnaire principal, de nous donner un autre interlocuteur. C'est notre première revendication, qui ne changera pas. Aujourd'hui la confiance est rompue avec la direction - Daniel Talia, porte-parole de l’intersyndicale


Le mouvement se poursuit ce vendredi.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live