Le troisième confinement a interrompu la reprise de l'emploi salarié privé

emploi
Confinement à Nouméa, 7 septembre 2021
Septembre 2021, dernier coup de clé avant de confiner, au centre-ville de Nouméa. ©Louis Perin / NC la 1ere
Après une reprise, l’emploi salarié privé de Nouvelle-Calédonie a rechuté au troisième trimestre 2021. Principale raison évoquée par l’Isee : le confinement strict décrété le 6 septembre sur l’ensemble du pays. Le secteur des services est le plus touché.

Au 30 septembre 2021, 65 290 salariés étaient déclarés à la Cafat par les employeurs du secteur privé. Soit une diminution de 1,2 %. Une baisse qui vient stopper la reprise de l’emploi amorcée au trimestre précédent. La faute au confinement strict décrété le 6 septembre, explique l’Institut de la statistique et des études économiques. L’Isee précise toutefois que la mesure a eu moins de conséquences sur l’emploi que lors des précédents confinements.
 

Hôtellerie et restauration

Mais comme en mars 2020 et 2021, ce recul touche de plein fouet le secteur des services hors commerce. L'hôtellerie et la restauration, en particulier. Le plus gros secteur pourvoyeur d’emploi privé en Calédonie a en effet perdu 5,9 % de ses effectifs par rapport au deuxième trimestre 2021. La réquisition de certains hôtels, transformés temporairement en hospitels, a probablement permis, selon l'Isee, de limiter l’ampleur de cette baisse.
 
Cette baisse s’observe aussi dans l’activité des ménages en tant qu’employeurs (- 8,4 %) et les activités culturelles (- 9,8 %). En revanche, le recul des emplois est plus modéré dans le commerce et l’agriculture. Il a également résisté dans les services administratifs et de soutien, surtout en raison des activités de sécurité privée.