Législatives 2022 : les candidats de la première circonscription en quelques dates

élections
©nouvellecaledonie
Ce dimanche, 19 juin, le second tour des élections législatives dans la première circonscription opposera le député sortant Philippe Dunoyer, personnalité de Calédonie ensemble engagée sous la bannière Ensemble ! Majorité présidentielle, à Wali Wahetra, la représentante du FLNKS indépendantistes et nationalistes, élue Palika aux Loyauté. Retour sur leur parcours politique en quatre dates.

Philippe Dunoyer

Philippe Dunoyer, candidat Ensemble! Majorité présidentielle dans la première circonscription
Philippe Dunoyer, invité du journal télévisé du dimanche 5 juin 2022. ©NC la 1ère

Il est diplômé en droit des affaires et en fiscalité.

Quatre dates à retenir dans sa carrière politique :

  • le 5 juin 2009 : il est pour la première fois membre du 8e gouvernement, présidé par Philippe Gomès. Ses priorités, la prise en charge des personnes en situation de handicap et la création d'un minimum vieillesse. Il pilote aussi la construction du Médipôle.
  • le 23 mars 2014 : Il devient 3e adjoint au maire de Nouméa, Sonia Lagarde. Mais l'entente avec la première magistrate ne tient pas longtemps. Un an plus tard, en 2015, il crée son propre groupe politique au conseil municipal pour "l'affirmation d'une sensibilité qui pense pouvoir faire des propositions, un peu mieux".
  • le 26 avril 2016 : il revient au gouvernement pour s'occuper, notamment, du budget et du logement.
  • le 18 juin 2017 : il est élu député de la première circonscription, porté par Calédonie ensemble. Il siège alors pendant cinq ans, à l'Assemblée nationale, au sein du groupe UDI.

Il était l'invité de notre matinale radio, ce mercredi. Un entretien à retrouver dans son intégralité ici.

Wali Wahetra

Wali Wahetra candidate FLNKS dans la 1ère circonscription de Nouvelle-Calédonie
Wali Wahetra candidate FLNKS dans la 1ère circonscription de Nouvelle-Calédonie ©NC La 1ère

Elle est diplômée en sciences de l'éducation et directrice d'école.

Les quatre dates qui ont marqué sont parcours :

  • 1989 : c'est le déclic politique. Pendant ses études supérieures à Montpellier, l'assassinat de Jean-Marie Tjibaou la pousse à participer à des manifestations étudiantes, en Métropole, pour faire entendre les valeurs du FLNKS.
  • 1994 : c'est le retour au pays et son premier poste d'enseignante à Lifou, puis plus tard comme directrice, toujours dans cette même école, où elle restera plus de vingt ans. Des années de militantisme dans l'ombre, comme elle aime à le rappeler.
  • 2016 : elle devient la porte-parole de nombreuses femmes. Wali Wahetra veut mettre en lumière toutes celles qui souffrent en silence à cause des mariages arrangés. Elle écrit Que la parole s'accomplisse, un livre, non pas pour critiquer la coutume, comme elle l'explique, mais pour faire entendre la souffrance de toutes celles qui n'osent pas parler.
  • 19 mai 2019 : elle est élue à l'assemblée de la province des îles Loyauté et devient la présidente de la commission enseignement et éducation. Elle sera également 5e vice-présidente du Congrès.

Elle sera l'invité de notre matinale radio ce vendredi.

Retrouvez les résultats du premier tour par circonscription et par commune ici.