Mesures sanitaires anti-Covid : ce qui va changer dans les déplacements entre Paris et la Calédonie

transports
Premier vol Calédonie-Wallis à nouveau en bulle sanitaire, 30 août 2021
Enregistrement avant le vol Tontouta-Hihifo du 30 août. ©Brigitte Whaap / NC la 1ere
Les messages peuvent sembler contradictoires, alors que le coronavirus recommence à circuler activement en Nouvelle-Calédonie. Mais l'amélioration de la situation sanitaire au niveau national entraîne un allègement des mesures anti-Covid pour les déplacements en avion. Il entrera en vigueur dès parution du décret.

Bonne nouvelle, pour les candidats au voyage entre Paris et Tontouta, ou l’inverse. L’Etat a annoncé, dans la nuit de jeudi à vendredi, un allègement des mesures sanitaires. Plus besoin de motifs impérieux pour les passagers non-vaccinés, et c’est valable pour tous les Outre-mer, sauf Wallis et Futuna. 

Plus de test à l'embarquement pour les vaccinés

Un test Covid négatif ne sera plus demandé à l’embarquement pour les passagers vaccinés. Le port du masque ne sera plus obligatoire dans les déplacements, y compris en avion. Mais il reste, insiste le gouvernement, "un moyen efficace de se protéger et de protéger les autres dans un espace clos". Ces mesures entreront en vigueur après publication du décret, ce qui devrait être imminent.  

Paradoxe

Cet allègement est lié à l’amélioration de la situation au niveau national et au recul des niveaux d’hospitalisation. Mais d’une façon un peu paradoxale, il intervient au moment où le coronavirus circule de nouveau activement en Calédonie. Le gouvernement a prévenu jeudi, le taux d’incidence est monté à 130 cas pour 100 000 habitants.

Résultat : les autorités sanitaires appellent à la vigilance. Si vous présentez des symptômes, il est conseillé de porter un masque et de se faire dépister. Port du masque recommandé, également, pour les personnes âgées ou qui souffrent de comorbidités. 

Retrouvez, ci-dessous, le reportage de Françoise Tromeur et Sylvie Hmeun :

©nouvellecaledonie