Natation : les jeunes veulent suivre le sillage de Maxime Grousset

natation
Natation piscine
Les championnats de Calédonie de natation à la piscine de Koutio ©NCla1ère

Aux championnats de Calédonie de natation ce weekend à Koutio, la performance de Maxime Grousset, sélectionné pour les JO de Tokyo, était dans tous les esprits. Les jeunes nageurs calédoniens rêvent de l'égaler. 

Maxime Grousset a obtenu son billet pour les Jeux olympiques de Tokyo en remportant la finale du 100m nage libre des championnats de France de natation vendredi 18 juin. 47 sec 99 sur le 100 mètres.  Une performance qui n’est pas passée inaperçue du côté des jeunes nageurs calédoniens réunis à la piscine de Koutio ce week-end pour les championnats de Calédonie.


"C’est encourageant"

Tous ne rêvent pas forcement d’un podium aux JO, mais les jeunes nageurs Calédoniens ont suivi avec attention les performances de Maxime Grousset. Raphaël a 15 ans, il fait partie du club historique de Maxime, le CNC : 
"On en a parlé quand il a fait 47. C’est toujours intéressant à suivre, c’est encourageant de se dire qu’il y a des Calédoniens qui font des très bons temps".  

"On a tous envie d’être à ce niveau là"

De son côté, Nathan Hudan fait aujourd’hui partie des meilleurs Français dans sa catégorie. Il a été repéré par la Fédération française et il part à Amiens en septembre avec un autre calédonien, John William Dabin. Pour lui, le parcours de Maxime est l’exemple à suivre.
" Quand j’étais petit, je nageais avec lui, donc de le voir comme ça maintenant, c’est sûr que ça donne envie. On a tous envie d’être à ce niveau là, d’être au niveau international" commente Nathan. " Il était allé aux championnats du monde, il avait fait vice-champion du monde junior, donc on avait parlé un peu de ça avec lui. C’est bien, il donne des conseils de vieux quoi !"  

championnats de Calédonie de Natation
©Stéphanie Chenais

Le goût de l’effort

Pour Gilles Dumesnil, l’entraineur du CAF, le centre d’accession et de formation, l’exemple de Maxime Grousset leur donne le goût de l’effort. Même aux plus jeunes. 
"Il montre l’exemple à tous ces jeunes Calédoniens qui ont beaucoup de talent inné. Ils doivent comprendre qu’ils doivent beaucoup travailler pour arriver à ce niveau là". 

Des jeunes Calédoniens à suivre

Au moins une finale pour Maxime. C’est le pari de Jean-Claude Robin, le président de la ligue de natation. Pour lui, on n’a pas fini d’entendre parler de la natation calédonienne.
" Des athlètes néo-calédoniens qui vont aux Jeux olympiques, il n’y en a quand même pas cinquante à chaque fois. Maxime, c’est un bon exemple, c’est une belle promotion, c’est une fierté pour la natation calédonienne. Et puis je pense que ce n’est pas fini parce qu’on a déjà, que ce soit chez les filles ou chez les garçons qui ont entre 14 et 16 ans, des jeunes qui commencent à avoir les dents longues. Et ils doivent penser : ‘pourquoi pas moi ?’".    
Une chose est sûre, dans un mois ces jeunes seront tous devant leur petit écran pour soutenir Maxime Grousset et Lara Grangeon.

Le reportage de Brigitte Whaap et Claude Lindor