Niran est devenu un cyclone tropical «très intense»

cyclones
Cyclone Niran, trajectoire estimée samedi à minuit 53, recadé
Prévision de trajectoire de minuit 53 samedi ©Météo-France NC

Au milieu de la nuit, Météo-France NC le confirmait : Niran est désormais classé catégorie 5, la plus élevée, celle de cyclone tropical très intense. La Nouvelle-Calédonie se trouve en alerte de niveau 1 depuis vendredi soir et jusqu'à samedi, 6 heures, pour la partie Nord et les Loyauté.

[AVEC COMPLEMENT DE BULLETIN]

«Niran s'est encore renforcé pour devenir cyclone tropical très intense. Il génère des vents à 205 km/h près de son centre et des rafales à 285 km/h.» C’est au milieu de la nuit qu’est arrivée la confirmation de cette très mauvaise nouvelle, détaillée par le bulletin cyclone de 1h19 : la Nouvelle-Calédonie doit bel et bien redouter sa rencontre avec un monstre climatique. 

Déplacement à 45 km/h

A 23 heures, Niran était situé à 480 kilomètres à l’Ouest Nord-Ouest de Belep. Il avait une pression au centre de 931 hectopascals. Et il se décalait vers l’Est Sud-Est à environ 45 km/h. Ce qui le rapprochait rapidement de la Calédonie, en alerte de niveau 1 depuis vendredi soir et jusqu'à samedi matin. «Même s’il devrait faiblir un petit peu en arrivant sur la Calédonie, il faut s’attendre à des vents extrêmement violents», confirmait Julien Leduc, prévisionniste de Météo-France NC, au flash radio d'une heure du matin.

Le vent forcit sur l'Extrême-Nord

Les pluies étaient alors jugées modérées, avec vingt à quarante millimètres les douze dernières heures sur l'Extrême-Nord, le Nord-Est et les Loyauté, et jusqu'à 60 mm à Ouégoa. Toujours sur l'Extrême-Nord, le bulletin de 1h19 confirme que le vent forcit, «avec des rafales à Belep et Poingam comprises entre 60 et 80 km/h».

«Proche de son intensité maximale»

Les services météo de la Calédonie estiment que «Niran est proche de son intensité maximale. Il devrait rester cyclone tropical très intense dans les douze prochaines heures avant de commencer à faiblir». Il est toujours craint que son centre passe à quelques dizaines de kilomètres du Nord-Ouest de la Grande Terre samedi, ce serait le matin. Niran frôlerait ensuite le Sud-Ouest en fin de journée. Il sera alors repassé en catégorie 4, de cyclone intense. «A ce stade, il n'est pas complètement exclu que le centre du cyclone, avec les vents les plus forts à proximité de l’œil, touche la Grande terre», est-il toujours écrit.

Météo des prochaines heures

  • vent très violent et destructeur: «dès samedi matin sur l'Extrême-Nord, puis en cours de journée de samedi plus au Sud, avant de gagner en fin de journée et la nuit suivante l'Extrême-Sud et l'île des Pins. De très fortes rafales, temporairement de secteur Ouest, de l'ordre de 200 km/h sont à craindre sur les régions les plus proches de Niran», développe Météo-France NC. «De très violentes rafales se produisent également sur le relief et dans les vallées aussi bien de la côte Ouest que de la côte EstOn reste sur le même topo pour les îles : «Les Loyauté sont plus éloignées du phénomène mais les rafales peuvent atteindre 120 km/h.»
  • mer dangereuse : le tableau annoncé n'a pas changé, «une marée de tempête avec de très fortes vagues, pouvant localement dépasser six mètres, est attendue sur le littoral de l'ensemble du territoire entre samedi et la nuit suivante».
  • fortes pluies: elles sont à présent annoncées en fin de nuit puis dans la journée de samedi, «notamment sur la côte Est et le relief». Vu les sols gorgés et les rivières chargées, répétons-le : «des inondations sont probables, sur l'ensemble de la Grande terre.»
  • submersion marine : toujours la même alerte, le risque «est fort sur les zones basses du littoral, en particulier sur la façade Ouest. Il est renforcé au moment de la marée haute prévue à 13h samedi puis à 2h30 dimanche matin».
Les Outre-mer en continu
Accéder au live