Nouméa-Koumac à vélo : Samanich et compagnie ont accompli leur défi

solidarité
«Défi 400», arrivée de Yohan Samanich à Koumac, 11 juillet 2020
L'arrivée de Yohan Samanich à Pandop. ©Jean-Marc Truvan
Parcourir d'une traite environ 400 kilomètres à vélo, c’est le défi relevé par cinq cyclistes à l’initiative de Yohan Samanich, au profit de l'association «Marie pour la vie».
Le départ a été donné de Nouméa, vendredi, un peu après 23 heures.L’arrivée a eu lieu à Koumac, samedi, vers 16h15. Entre les deux, environ 400 kilomètres avalés d’affilée en un peu plus de dix-sept heures, de nuit comme de jour, par cinq cyclistes.
 

Le trailer qui se fait cycliste

Premier d'entre eux, le trailer Yohan Samanich, à l’initiative de ce «défi 400». Un challenge personnel placé sous le signe de la bonne cause : il se faisait au profit de l’association «Marie pour la vie», qui œuvre en faveur des enfants malades.
 

Près de 200 personnes à Pandop

A Koumac, sa commune de naissance, un comité d’accueil fourni attendait les sportifs harassés, sur la plage de Pandop. Mais le soutien s’est exprimé tout au long du trajet, les Calédoniens n’hésitant pas à glisser leur obole dans la cagnotte qui accompagnait le cortège.
 

«Très respectueux»

Brian Roy, le papa de Marie, participait lui aussi. 
Ecoutez son récit, recueilli par Coralie Cochin :

«Défi 400», Brian Roy


 

Comme c’était un week-end de quatre jours, on appréhendait un peu la circulation. Les gens ont été très respectueux sur la route. On a été surpris de voir des gens au beau milieu de nulle part, à deux heures du matin, minuit, être au bord de la route à nous encourager. Et on a tous eu notre petit moment de mou, normal.
- Brian Roy

Les Outre-mer en continu
Accéder au live