publicité

Nouvelle session d'assises à partir du 19 juin

La prochaine session d’assises en Nouvelle-Calédonie se tiendra à Nouméa du 19 juin au 4 juillet. Elle concernera trois affaires de viol sur mineurs et trois crimes de sang jugés en appel, dont le double infanticide de la baie Toro et l'affaire Tamai.

Photo d'archives © NC 1ère / Nicolas Fasquel
© NC 1ère / Nicolas Fasquel Photo d'archives
  • Malia-Losa Falelavaki et Natacha Cognard, avec F.T.
  • Publié le , mis à jour le
[MISE A JOUR DU LUNDI 18 JUIN]

La deuxième session d'assises cette année doit durer deux semaines et demi. Les affaires seront jugées ou rejugées à partir du 19 juin. Mais dès ce lundi avait lieu la traditionnelle révision de la liste des jurés. Jurés qui ont pu suivre dans la foulée une formation sur le fonctionnement très particulier de cette cour d'assises. 

Trois huis clos

Il s’agira d'abord d'examiner trois affaires de viol sur mineures dans le cadre familial, donc à huis clos pour préserver l'identité des jeunes victimes. Par ailleurs, trois affaires de crimes de sang seront jugées en appel.

L'infanticide de la baie Toro

Ce sera le cas, les 25 et 26 juin, du double infanticide par arme à feu survenu le 25 novembre 2015, à Païta, à la baie Toro. Pour avoir tué son fils et sa fille, le père a été condamné en septembre 2017 à la réclusion à perpétuité, avec vingt-deux années de peine de sûreté.

Coup de couteau mortel

Du 27 au 29 juin, autre procès en appel: celui de l’homme condamné l’an dernier à vingt ans de prison pour avoir porté deux coups de couteau à sa jeune compagne, dont l'un fut mortel. Le drame avait eu lieu le 12 décembre 2015, dans un squat de Koutio.

Suite de l'affaire Tamai

Ces assises devraient s’achever, les 3 et 4 juillet, par le jugement en appel de l’affaire Tamaï. En 2017, Seleone Tuulaki a été condamné à dix ans d’emprisonnement pour les coups mortels portés à l’homme politique Guy Tamai. Les faits s’étaient déroulés lors d’une soirée bien arrosée le 5 juin 2014, à la sortie d’un restaurant de Nouméa.

Session suivante en août

A son premier procès, le suspect a reconnu avoir donné un seul coup de pied au membre de l’UPM. Les avocats de la défense ont alors émis des doutes sur la responsabilité de leur client dans la mort de Guy Tamai, et plaidé l’acquittement. La session d'assises suivante se déroulera fin août.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play