Obligation vaccinale : les syndicats mobilisés sur l’ensemble du territoire

coronavirus
Mobilisation obligation vaccinale
©Coralie Cochin / Nc la 1ere
Il ne reste plus que onze jours, aux personnes soumises à l’obligation vaccinale dans les secteurs dits prioritaires. Depuis que cette mesure a été votée par les élus du Congrès début septembre, les mobilisations continuent sur le territoire, à l’appel de plusieurs syndicats.

Les syndicats sont nombreux, à se soulever contre l'obligation vaccinale, qui doit entrer en vigueur au 31 octobre prochain pour certains secteurs en Nouvelle-Calédonie.

Préavis de grève générale

Ce mardi, un mouvement de grève se déroulait tôt, à 4h du matin, devant l’entreprise Sodevia à Nouméa. Une trentaine de personnes étaient sur place avec des banderoles, pour protéster contre l’obligation vaccinale et le pass sanitaire. Une entreprise spécialisée dans la filière viande, alors que depuis vendredi, l’OCEF fait partie des onze secteurs supplémentaires, ajoutés à la liste des professions concernées par l’obligation vaccinale.

Un mouvement de grève lancé par le Syndicat général des travailleurs des industries de Nouvelle-Calédonie (SGTINC). Il est à l’initiative de deux autres mobilisations depuis hier dans le Nord, une devant l’usine KNS de Koniambo qui se poursuit d'ailleurs ce mardi, et une devant le NMC de Nakety hier, lundi.

Le SGTINC, qui a également lancé un préavis de grève générale depuis hier soir 23h, expliquait ce matin Glenn Delathière délégué syndical à la SLN.

Grève illimitée?

Autre syndicat à se mobiliser contre l’obligation vaccinale et le pass sanitaire : la Confédération nationale des travailleurs du pacifique (CNTP). Ils étaient une trentaine également mobilisés hier, lundi, devant l’OPT de la Tontouta. Un mouvement de grève de 24h pour "marquer le coup" disent-tils, mais qui devrait se durcir, puisque la confédération envisage de lancer une grève illimitée à partir de ce mardi soir, minuit.

La confédération, qui est majoritaire dans la société de préparation des plateaux repas à l’aéroport de Tontouta est également majoritaire, à "Espace surveillance et gardiennage". Des secteurs clés, appelés à subir de fortes mobilisations si demain la grève générale prenait effet.

Enseignement et santé

Force ouvrière (FO) et Solidarité Nc, font aussi partie des syndicats à vivement se mobiliser contre les mesures sanitaires. Solidarité Nc, qui vient de déposer deux préavis de grève dans le secteur de l’enseignement, mais aussi de la santé. Les personnels des établissements scolaires et des établissements de santé concernés, devraient se mobiliser devant le gouvernement le 26 octobre prochain selon le syndicat.