Oma : un blessé et des premiers dégâts dans l’extrême Nord

cyclones
Oma Koulnoué
L'hôtel Koulnoué a fermé ses portes en raison du passage d'Oma ©Nicolas Fasquel
La dépression Oma se trouve ce lundi soir à environ 200 km au nord de Belep. On enregistre déjà de nombreuses routes coupées et de nombreux foyers privés d’électricité. Un homme a été légèrement blessé à Pouébo.
La dépression tropicale forte Oma se rapproche de plus en plus du Nord de la Nouvelle-Calédonie. Elle devrait se renforcer dans la nuit et passer au plus près à 100 km de Belep à 5 h du matin ce mardi 19 février.
 

Un blessé à Pouébo

On déplore pour l’heure un blessé léger, un homme touché par une tôle lors de l’effondrement d’un faré. Il a été pris en charge par le dispensaire de la commune. 
Pouébo où la circulation est difficile du fait de présence de végétaux sur la route et par la montée des eaux comme le montre cette publication du maire de la commune : 

Ecoutez les précisions du maire de Pouébo, Jean-Baptiste Dalap, joint ce soir par Angélique Souche 


Le maire qui annonce d'ores et déjà que la rentrée scolaire dans la commune est repoussée à jeudi. 

Des routes coupées

Selon la direction de la sécurité civile, de nombreux axes routiers sont signalés coupés à Poum à la suite de chutes d’arbres. Des radiers sont également impraticables. Ce que confirmait vers 22 heures le directeur des services techniques de Poum: «Des creeks ont monté, décrit Lorenzo Rossard. La route provinciale est coupée sur le secteur de Golonne-Malabou, et aussi sur la route qui mène à la tribu de Tiabet et jusqu’à Boat Pass, coupée à plusieurs endroits, au passage de creeks et de rivière.»
Son point au téléphone de Clarisse Watue. Plus bas, l’axe entre Koumac et Poum est coupé
A Hienghène, la RM8 après Tendo est impraticable. 
Le bac de la Ouaième reste interrompu. 

A Poindimié, la mer était impressionnante ce lundi, la plage de Tiéti disparaissait sous les flots comme le montrent ces images : 

Des coupures d’électricité

De nombreux foyers sont ce soir privés d’électricité. Concernant les communes en alerte 2 : 
Hienghène
150 foyers privés d’électricité sur les zones de Ganem et la vallée de Hienghène 
Pouébo
55 foyers privés d’électricité sur les zones de Saint-Denis et Mandjelia. La mairie relayait aussi que «par mesure de sécurité, le courant électrique [allait être] interrompu dans les tribus de Saint-Joseph et Saint-Denis»: des bambounières gênent le réseau!
 
Concernant les zones en pré-alerte :  
Les équipes techniques d’Enercal sont présentes sur le terrain afin de rétablir au plus vite les clients impactés par les intempéries. 
Touho
509 foyers rétablis sur Touho à 18h25
135 foyers privés d’électricité
Les conditions météorologiques et d’accessibilité ne permettent pas aux agents d’intervenir aujourd’hui. 
Poindimié
53 foyers rétablis sur la zone de Tiounao à 17h30
666 foyers rétablis sur Poindimié à 18h25 
90 foyers privés d’électricité depuis 17h sur la vallée de Napoémien
Les conditions météorologiques et d’accessibilité ne permettent pas aux agents d’intervenir aujourd’hui.

Notez qu'Enercal a mis en place une permanence téléphonique spéciale cyclone au 250 666. 
 

Des perturbations sur le réseau OPT à Hienghène

Sur la commune, trois tribus sont privées de réseaux fixe et mobilis : Ouaré, Ouenghip et Pouyemben. Le réseau fonctionne par ailleurs par intermittence sur Tiendanite et Tendo. 
Découvrez ces images prises ce lundi à Hienghène par Nicolas Fasquel 
©nouvellecaledonie
 

Des abris sûrs mis à disposition à Belep 

En cas de besoin, la mairie de Belep, l’Office Municipal des Sports et la cantine sont mis à disposition des habitants de la commune pour s’abriter des effets de la dépression Oma. Deux numéros en cas d'urgence : 79 42 51 ou 50 96 41. La mairie informe qu'elle peut véhiculer ses administrés vers ces lieux. 
 

Prêts pour Oma

A Koumac, les habitants comme les autorités se sont préparés au passage de la dépression. 
Le reportage de Gilbert Assawa et David Sigal 
©nouvellecaledonie
 

Vu de Ouégoa

Très actif, le groupe Facebook «L'œil sur le cyclone», qui compte plus de 14 800 membres, commente et suit de près l'évolution d'Oma. D'autant que son administrateur habite une des communes en alerte 2: «Jojo» Santino est bien placé pour décrire la situation à Ouégoa.
Oma, branches cassées à Ouégoa, 18 février 2019
Branches cassées à Ouégoa lundi en fin de journée. ©J. Santino / Facebook
 

Le point météo à 20 h 

La dépression tropicale forte OMA évolue peu actuellement. La pression en son centre est estimée à 986 hPa. Elle génère des vents de l'ordre de 100 km/h, avec des rafales à 130 km/h près de son centre.
A Bélep et à Poingam, en cours d’après-midi ce lundi, des rafales à 110 km/h et des cumuls de 50 mm de pluie en 6 heures ont été enregistrés. 
OMA devrait se déplacer vers le sud sud-ouest pour se situer à environ 100 km dans le nord-ouest de Bélep en fin de nuit prochaine. Son intensité se renforce progressivement cette nuit.
La nuit prochaine et demain mardi :
Sur la pointe Nord et Bélep: Le vent se renforce cette nuit, les plus fortes rafales atteindront 150 à 170 km/h en seconde partie de nuit et demain matin.
Sur le nord de la côte Est ainsi que dans certaines vallées du Nord-Ouest, des rafales de l'ordre de 100 km/h sont attendues.
Des orages donneront de fortes pluies sur la moitié Nord de la Grande Terre notamment sur la chaîne Nord. Des cumuls de l'ordre de 200 mm en 24 heures seront possibles sur la pointe Nord, Bélep et près du Mont Panié, entraînant un risque de crue sur les creeks du Nord de la Nouvelle-Calédonie.
La mer devient très forte, avec une houle dépassant 5 m de l'extrême Nord au Nord-Est et une mer totale avoisinant 8 à 9 mètres. Le risque de submersion du littoral est important, en particulier mardi matin au moment de la marée haute.
Oma carte météo 18 février 20 h
©Météo.nc
 

Les consignes en alerte 2 

Cyclone. Consignes alerte 2
©DSCGR