Ouverture des cimetières, arrivée du renfort médical militaire, réouverture de l'aquarium : l’actu à la 1 du mercredi 27 octobre 2021

actu en bref
Ouverture des cimetières, arrivée du renfort médical militaire, réouverture de l'aquarium : l’actu à la 1 du mercredi 27 octobre 2021
©NC1ère
L’essentiel de l’actualité calédonienne aujourd’hui avec l'ouverture ou non des cimetières, l'arrivée du service de santé des armées et du régiment médical de l’armée de terre sur le Caillou, ainsi que la préparation de la réouverture de l'aquarium.

Des cimetières fermés ou ouverts ? 

Cinéma, piscine, salles de sport, restaurants… les lieux accueillants du public rouvrent petit à petit. Le confinement adapté le permet. La plupart du temps avec un pass sanitaire. Mais les portes ne sont pas encore ouvertes partout. Notamment dans les cimetières.

Depuis le début du confinement, les familles des défunts ne peuvent se rendre sur les tombes. Le confinement adapté n’y change rien pour le moment, à Nouméa et Païta par exemple. Une épreuve de plus pour les familles qui n’ont pas pu accompagner les défunts depuis le début de la crise.

D’autres communes ont fait le choix d’ouvrir les cimetières, Dumbéa ou le Mont-Dore par exemple. À l’approche du jour des morts, tous les Calédoniens ne pourront donc peut-être pas se rendre sur les sépultures pour célébrer la mémoire des disparus.

 

Renforts militaires 

Ce matin, des renforts supplémentaires de la métropole sont arrivés sur le territoire, après ceux des personnels des agences régionales de santé et de la réserve sanitaire. Cette fois, il s’agit de 38 soignants et logisticiens du service de santé des armées et du régiment médical de l’armée de terre.

La raison de leur venue ? Des missions logistiques et de soutien sanitaire. En Nouvelle-Calédonie, ils vont être affectés au Centre hospitalier territorial. Ils arrivent dans un contexte qui s’améliore avec une légère baisse du nombre des patients contaminés par le Covid. Des services ont pu se réorganiser pour reprendre une activité un peu plus normale

Renfort militaire
©Martin Charmasson

Un  bilan sanitaire stable 

À l’échelle du territoire, le gouvernement communiquait hier les données épidémiques pour la journée de lundi. Aucun décès supplémentaire n’était alors à déplorer. Le total de morts à cause du Covid 19 reste donc à 261 depuis le 9 septembre.

Par ailleurs, 134 nouveaux cas positifs ont été confirmés pour 735 cas actifs. Le taux d’incidence cumulé sur 7 jours est de 174 pour 100 000 habitants. 25 patients sont pris en charge en réanimation, 99 sont hospitalisés en unité Covid et 27 sont sous surveillance dans un hôtel. 

À l’échelle du territoire, la vaccination se poursuit avec 1500 injections au dernier pointage lundi. Ce sont désormais plus des trois-quarts de la population vaccinable qui ont reçu une première dose. Les deux tiers des Calédoniens de plus de 12 ans, 65.5% ont reçu un schéma vaccinal complet, soit deux doses.

Ce mercredi 27 octobre, un point presse Covid par le gouvernement se déroulera à 14 heures. 

Une situation inquiétante dans le Nord 

Même si les chiffres demeurent encourageants, certaines communes restent plus touchées que d’autres. Notamment en province Nord. Après Poum qui tirait hier la sonnette d’alarme, c’est au tour de la côte Est de s’inquiéter de la situation.

Hier, la commune de Houaïlou avait elle aussi alerté par le biais des réseaux sociaux : 5e commune du Caillou avec le taux de vaccination le plus faible. Depuis le début de la crise, 71 cas positifs ont été recensés sur la commune, 9 personnes sont en réanimation, Houaïlou a perdu 8 de ses habitants à cause de la maladie et le nombre de contaminations augmente de jour en jour et des cas positifs sont détectés dans les 5 districts. La mairie en appelle à la responsabilité de tous par le respect des gestes barrières et des protocoles sanitaires. Elle incite également à la vaccination auprès du médecin libéral et du pharmacien.

La rentrée dans le Nord

C’est dans ce contexte d’inquiétude que la rentrée des écoliers du primaire public s’est engagée hier en province Nord. En demi-groupes, selon un protocole sanitaire strict, avec masque obligatoire pour les petits et les grands. En dépit des précautions, une grande partie des élèves est restée à la maison. Des maternelles et écoles de proximité demeurent fermées. Décision de l’exécutif provincial en raison de l’application compliquée des gestes barrière par les plus petits.

Vaccination en tribu à Moindou

La campagne de vaccination se poursuit en province Sud. À Bourail, La Foa, Boulouparis ou Thio par exemple, la démarche s’effectue dans les centres dédiés et sont les plus fréquentés. Pour aller à la rencontre des personnes les plus éloignées, le SIVM Sud, en partenariat avec le gouvernement et les communes, continue d’aller au-devant des populations. Le dispositif était hier à Moindou, à la tribu de Table Unio dans la chaîne. 

Parmi les vaccinodromes du jour

  • Nouméa, Maison de quartier de Rivière-Salée, de 10 h à 18 h. 
  • Païta, maison de quartier de Scheffleras, de 8 h 30 à 11 h 30 ; fale fono, de 13 h 30 à 16 h. 
  • Ponérihouen, maison commune de la tribu de l’Embouchure.
  • Lifou, Vacci’tribs à Éwë (8 h 30), Mucaweng (9 h 30) et Jokin (10 h 30). 

Réouverture de l’aquarium 

L’établissement apporte les dernières touches à son relooking avant sa réouverture prévue pour vendredi. Fermé depuis juillet 2020, les premiers visiteurs avec pass sanitaires pourront se présenter à partir de 14 heures, vendredi.

L’occasion de retrouver les résidents des différents bassins, notamment les tortues. Dont une qui a donné des émotions fortes aux équipes de l’aquarium ces derniers jours. Une tortue verte d'environ 20 ans essaie de pondre sur la plage de sable du bassin réservé à ces reptiles. C’est une première pour l’aquarium calédonien. 

Les auto-écoles en période de crise

Dans le reste de l’actualité, mobilisation hier des auto-écoles. Elles ont investi durant la matinée le parking de la DITTT, la direction des Infrastructures, de la topographie et des transports terrestres. Avec une demande majeure : relancer rapidement les examens de permis de conduire. Des centaines d'élèves sont en attente, et les professionnels du secteur craignent de ne pas pouvoir redémarrer. 

Reprise de service du réseau Raï 

Le réseau Raï devrait reprendre du service le 2 novembre. Il peaufine actuellement le protocole de reprise pour les 40 véhicules et 360 arrêts sur la Grande terre. Gel hydro-alcoolique, masque obligatoire à partir de 12 ans et pass sanitaire pour tous les passagers majeurs. Il reviendra aux chauffeurs de le vérifier.

Des objectifs pour le climat qui ne sont pas tenus 

Les pays engagés dans les accords de Paris sont très loin de contenir le réchauffement de la planète, et de ne pas dépasser les 1 degré, 5 voire 2 degrés d’ici 2025. Les mesures pour le climat ne sont pas suffisamment radicales. C’est ce qui ressort du "Gap report", publié par l’ONU une petite semaine avant le coup d’envoi de la COP 26 à Glasgow le 31 octobre. Si les pays voulaient tenir les objectifs de la COP21, ils devraient faire 7 fois plus. La COP26 à laquelle la reine d’Angleterre, Elisabeth 2, a renoncé à participer. Annonce faite par le Palais de Buckingham après avis médical.

L’Australie réduit ses émissions 

Dans la région, l’Australie a annoncé viser zéro émission nette pour 2050… Une annonce du Premier ministre conservateur Scott Morrison. Il a toutefois refusé de renforcer les objectifs de réduction des émissions pour 2030. Considérés comme cruciaux pour lutter de manière significative contre le changement climatique, il a d’ailleurs affirmé s'efforcer à maintenir les mines de charbon ouvertes. L'Australie avait déjà accepté de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 26 à 28% d'ici 2030 par rapport aux niveaux de 2005. 

Un incendie à la Baie-des-Citrons 

Un spectaculaire incendie a eu lieu hier à Nouméa, dans un immeuble de la Baie-des-Citrons. Pas de victime à déplorer mais un étage ravagé par les flammes. Le feu a pris dans la matinée et les pompiers l’avaient circonscrit en début d’après-midi. Les 13 habitants de cette résidence de 6 appartements ont été évacués. Un soutien psychologique et des solutions de relogement devaient être proposés aux résidents.