Pas de week-end de pause pour la vaccination

coronavirus
Vaccinodrome au Congrès, 18 septembre 2021
Vaccinodrome du Congrès, le 18 septembre. ©Mathieu Ruiz Barraud / NC la 1ere
La campagne de vaccination ne s'arrête pas avec la fin de la semaine. Ce samedi, on a administré les injections de Nouméa à Belep, en passant par la zone VKP, Koumac ou les Loyauté. Tour d'horizon.

Un deuxième week-end de reconfinement sous le signe du beau temps. Et des vaccinodromes installés d'un bout à l'autre du pays. NC la 1ere fait un tour.

  • Au Congrès

Vaccinodrome au Congrès, 18 septembre 2021
©Mathieu Ruiz Barraud / NC la 1ere

Un lieu de débat changé en plate-forme de vaccination. Ce samedi, et ce sera encore le cas le 25 septembre, le Congrès ouvrait ses portes pour participer à la campagne pays, de 8 heures à 19 heures, sans rendez-vous. Mille doses étaient prévues. Chiffre définitif : 385 personnes qui ont reçu une injection. Des élus en ont profité pour faire un rappel.

Vaccinodrome au Congrès, 18 septembre 2021, Roch Wamytan
Roch Wamytan pose après injection de la troisième dose. ©Congrès NC


Ecoutez Roch Wamytan, président du Congrès, interrogé par Mathieu Ruiz Barraud. 

Vaccinodrome au Congrès, Roch Wamytan

 

  • Au foyer wallisien de Magenta

Opération "Proxi’Vax", ce samedi, à Magenta. Le temps d’une journée, le foyer wallisien et futunien de Nouméa a été lui aussi dédié à la vaccination anti Covid. Un peu plus de 400 personnes ont répondu présentes. Un succès, pour les coutumiers, à l’initiative du projet. L'article est à lire ici :

 

  • A Nouville

Vaccinodrome à l'école Amélie-Cosnier de Nouville, le 18 septembre 2021.
Vaccinodrome à l'école Amélie-Cosnier de Nouville, le 18 septembre 2021. ©NC la 1ere

Pour être plus proche des étudiants, un vaccinodrome a été installé par la Croix-Rouge et des médecins libéraux ce samedi, à Nouville, au sein de l’école Amélie-Cosnier située juste devant l’université. 210 personnes en ont profité.

Le reportage de Karine Arroyo et Laura Schintu :

 

J’ai entendu des informations qui disent du mal du vaccin. J’ai attendu, juste le temps de réfléchir. Et comme toute ma famille s’est fait vacciner, je me suis dit que moi aussi. Pour protéger mon père.

Une jeune femme vaccinée à Nouville

  • A Koné

Vaccinodrome à Koné, le 18 septembre 2021.
Un vaccinodrome se tenait ce samedi 18 septembre salle Robert-Saggio de Koné. ©Nathan Poaouteta / NC la 1ere

Dans le Nord, la province a atteint vendredi un premier objectif : vacciner en première injection 50 % de sa population vaccinable, soit un peu plus de vingt mille personnes. 
 
Environ 300 doses ont été injectées ce samedi au vaccinodrome provincial mis en place à Koné, dans la salle polyvalente Robert-Saggio. Avec un transport par bus déployé pour les habitants des tribus. Sauf celle de Bopope, qui a déjà pris l'initiative de rejoindre le vaccinodrome de Népoui, à Poya.  

Au vaccinodrome de Koné, le 18 septembre.
Au vaccinodrome de Koné, le 18 septembre. ©Nathan Poaouteta / NC la 1ere

A partir de la semaine prochaine, ce vaccinodrome de Koné se transformera en centre de vaccination, ouvert aux mêmes horaires (de 8 heures à 16 heures), tous les samedis, sur rendez-vous ou non, tant que le confinement durera. Il s'agit d'administrer les deuxièmes injections, et d'accueillir les gens à une permanence connue. 

  • A Voh

Au vaccinodrome de Voh, le 18 septembre 2021.
Au vaccinodrome de Voh, le 18 septembre. ©Nathan Poaouteta / NC la 1ere

Ce samedi, à 11h30, plus de 300 personnes avaient été prises en charge au vaccinodrome de Voh, opération conjointe de la province et de la mairie à la salle multisports.

Au vaccinodrome de Voh, le 18 septembre 2021.
Devant le vaccinodrome de Voh, le 18 septembre. ©Nathan Poaouteta / NC la 1ere

Là aussi, un système de bus a desservi les tribus (Gatope, Temala, Ouelisse, Ouengo, Tieta, Boyen, Oundjo). A noter quatre lignes de vaccination, dont une pour les personnes à mobilité réduite. 

 

  • A Koumac

Au vaccinodrome de Koumac, le 18 septembre.
Au vaccinodrome de Koumac, le 18 septembre. ©Brigitte Whaap / NC la 1ere

On vaccinait encore, ce samedi, à la salle polyvalente de Koumac, commune touchée par de nombreux cas.

 

  • A Belep

Pas un vaccinodrome à proprement parler, mais la campagne pays qui va jusqu'à Belep, avec le soutien de l'armée : l'archipel Covid-free reçoit ce week-end la visite d'une équipe dédiée à la vaccination. Un article à lire ici :

 

  • Mais pas au Médipôle 

On ne vaccine plus au Médipôle depuis vendredi. Les équipes ont été déployées à Ko We Kara, afin de gagner de la place pour le service des urgences. Les patients allergiques peuvent en toute sécurité se rendre là-bas, rassure le CHT.