Pass sanitaire : une tolérance de deux semaines pour la dose de rappel

coronavirus
61d7e82f5005f_file-vacc-receiving-7-janvier-2022-01.jpg
File d'attente au centre de vaccination du Receiving à Nouméa le 7 janvier 2022. ©Caroline Antic-Martin / NC la 1ère
Les personnes qui n’ont pas pu recevoir leur dose de rappel vaccinal avant le 15 février disposent d’un délai pour le faire, annonce le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. Jusqu’au 2 mars, inclus, celles et ceux dont le pass sanitaire ne fonctionne plus pourront présenter leur certificat de vaccination noté 2/2, en format papier ou via l’application TousAntiCovid en mode "frontière".

Quinze jours de plus. Les Calédoniens ont jusqu’au 2 mars, inclus, pour faire la preuve de leur dose de rappel anti-Covid. La nouvelle a été annoncée par le gouvernement dans un communiqué diffusé ce mercredi après-midi. Sachant que depuis la veille, les mêmes dispositions qu’en Métropole s'appliquent concernant le pass vaccinal : le délai maximal pour recevoir cette fameuse dose de rappel - et conserver un pass sanitaire valide - est passé à quatre mois, au lieu de sept (cela ne concerne que les adultes).

Cette marge de quinze jours implique que les personnes dont le pass sanitaire "activité" ne fonctionne plus pourront présenter leur certificat de vaccination noté 2/2 en version papier ou via l’application TousAntiCovid en mode "frontière". Mais attention, les QR codes ne sont actifs que sept jours après l’injection. Il faudra donc recevoir celle-ci avant le 24 février.