Un plafond de frais pour les comptes inactifs, l'UFC réagit

justice
Dessin tirelire et calculatrice
©Facebook / UFC-Que choisir
«Comptes bancaires inactifs : l'Etat enfin actif». L'UFC-Que choisir Nouvelle-Calédonie commente en ces termes un arrêté fixant le plafond annuel des frais qu'une banque peut demander à ses clients pour un compte «qui dort».
Après les chargeurs de smartphones pas aux normes, l’UFC-Que choisir Nouvelle-Calédonie aborde le sujet des comptes bancaires inactifs. Plus précisément des frais relatifs à la tenue de ces comptes qu'on n'utilise pas.
 

Un plafond à 3 600 F

Depuis 2016, la définition d’un «compte inactif» et les frais relatifs à leur tenue sont encadrés par la loi. Il y a quatre ans, l'antenne locale de l'UFC estimait que ces frais devaient être précisés en Calédonie. «Un arrêté du 27 décembre 2019, publié le 30 janvier dernier, vient enfin fixer le plafond annuel à 3600 CFP pour la Nouvelle-Calédonie et nos voisins du Pacifique», souligne l'association qui défend les consommateurs.
 

«Fermez-le !»

Elle pointe au passage les pratiques toujours en cours en la matière dans certaines banques de la place. Et conseille : «si vous avez un compte bancaire qui "dort", fermez-le !»
Communiqué complet à lire ici : 

Comptes bancaires inactifs,... by Françoise Tromeur on Scribd

Les Outre-mer en continu
Accéder au live