nouvelle calédonie
info locale

La plate-forme loyaliste transformée en groupe unique au Congrès

politique
Conférence de presse plate-forme loyaliste avant élection congrès NC : Yoann Lecourieux, Philippe Michel et Gil Brial (18juillet 2017)
En conférence de presse cet après-midi, Yoann Lecourieux, Philippe Michel et Gil Brial. ©NC 1ère / Angélique Souche
Thierry Santa, Roch Wamytan et Grégoire Bernut tenteront de décrocher ce mercredi la présidence du Congrès de la Nouvelle-Calédonie, où les loyalistes seront désormais représentés par deux groupes. Mardi après-midi, la plate-forme apparue aux législatives a présenté le sien, fort de 23 élus.
Trois hommes pour un fauteuil… A partir de 9 heures, ce mercredi, le Congrès renouvelle son bureau et son président. Peu d’inconnues côté indépendantiste : l’Uni soutiendra le candidat de l’UC-FLNKS, Roch Wamytan. La nouveauté vient des rangs de la Calédonie dans la France. Elle sera soutenue par le jeune groupe Les Républicains calédoniens. Et l’autre nouveauté, c’est la constitution d’un groupe unique composé des 23 tenants de la plate-forme loyaliste. A savoir Calédonie Ensemble, le Rassemblement et le MPC. Traduction politique logique de la déclaration commune qui a marqué l’entre-deux-tour des législatives.
 

Faire l'effort du consensus

Les divergences, de fond, en matière de choix économiques, apparaissent comme un obstacle évident. Mais pas incontournable selon Philippe Michel, le président de ce nouveau groupe, qui proposera Thierry Santa comme candidat à sa succession.

 

Thierry Santa favori

Une élection n’est jamais acquise. Pour autant, la victoire de Thierry Santa fait peu de doute. Grégoire Bernut n’a pas clairement avoué son intention de se retirer. Mais ne pas le faire, comme s’abstenir au dernier tour, reviendrait arithmétiquement, pour Sonia Backès et ses partenaires, à offrir le perchoir aux indépendantistes. 

Vous pourrez suivre le renouvellement du bureau du Congrès en direct sur NC 1ère, ce mercredi, à partir de 9 heures.
Publicité