Présidentielle 2022 : coup d’œil sur le vote calédonien au fil des communes

élections
Premier tour présidentielle à Pouembout, Yann Peraldi.
Pouembout fait partie des seize communes calédoniennes qui ont porté en tête Emmanuel Macron. ©Brigitte Whaap / NC la 1ère
Au premier tour de la présidentielle, la Nouvelle-Calédonie a plébiscité les cinq mêmes candidats que l’ensemble de l’électorat français. A commencer par Emmanuel Macron. Le chef de l’Etat arrive en tête dans presque la moitié des 33 communes. Cela dit, Jean-Luc Mélenchon fait premier dans l’autre moitié. Eléments glanés dans les résultats détaillés...

En nombre total de voix, résultat limpide. 28 561 électeurs calédoniens ont voté pour Emmanuel Macron au premier tour. 13 273 ont préféré Marine Le Pen. 9 711 ont opté pour Jean-Luc Mélenchon. Reste qu’en se penchant sur ce score commune par commune, des constats intéressants, ou curieux, apparaissent. En voici quelques-uns.

Mélenchon soutenu dans les communes indépendantistes

En Calédonie, c’est le candidat de la France insoumise qui arrive premier dans le plus de communes : 17 sur 33 (Belep, Canala, Hienghène, Houaïlou, Maré, Poindimié, Ponérihouen, Poum, Touho, Yaté, Lifou...). Des municipalités dirigées par un maire indépendantiste, mais pas que.

Exemple à l’île des Pins, dont le premier édile est Rassemblement-LR. Jean-Luc Mélenchon (33,2%) y est au coude-à-coude avec Macron (30,8 %). Ramené en nombre de voix, cela donne… 83 électeurs pour 77 : l’île n’a participé à l’élection qu’à 14 %.

On notera que Mélenchon fait son meilleur score en pourcentage à Pouébo : la petite commune de la pointe Nord lui donne 62,28 %… du moins les 4,89% d’électeurs qui se sont déplacés.

Macron dans seize communes sur 33

Le président sortant, lui, sort premier des urnes calédoniennes dans les seize autres municipalités. Avec pour meilleur score une autre petite commune, de la côte Ouest cette fois : à Moindou, il atteint 46,75 % (même si cela ne représente là encore que 144 voix). Reportage de Caroline Antic-Martin et David Sigal :

©nouvellecaledonie

A La Foa, c'est 46,21 % pour Macron. Mais l’agglomération nouméenne pèse évidemment davantage. Emmanuel Macron rassemble :

  • 13 839 voix à Nouméa (42,98 %) ;
  • 3 729 à Dumbéa (40,02 %) ;
  • 3 549 au Mont-Dore (40,1 %);
  • 2 398 à Païta  (41,08 %).

L’ensemble lui assure plus de 23 000 bulletins, sur ses quelque 28 000 glanés dans toute la Calédonie. Précisons que deux maires de l'agglo sur quatre appelaient à voter Macron (à Nouméa et Païta), tandis que les deux autres soutenaient Pécresse (à Dumbéa et au Mont-Dore).

Zoom sur la faible participation

Au Mont-Dore, justement, la participation semble avoir été historiquement faible (41,76 % au lieu des 57,41 % du premier tour 2017). Pistes d’explication dans le reportage de Bernard Lassauce et Cédric Michaut, diffusé dimanche soir :

©nouvellecaledonie

   

On rappelle que ce scrutin s'est terminé en Calédonie avec deux-tiers d'abstentionnistes ! Les plus fort taux en la matière se trouvent au Nord et dans les îles, avec pour trio communal de tête Ouvéa (96,62 %), Pouébo (95,11 %) et Maré (95,07 %).

A Lifou, il atteindrait 90,4 % (mais dépassait déjà 88 % en 2017). Reportage de Qatrenë Watue et Laura Schintu diffusé dimanche au JT :

©nouvellecaledonie

A Koné, il y a eu un millier et quelques de votants. L'abstention est montée à 76,98 % (au lieu de 58,04 % au premier tour 2017). Récit avec Gilbert Assawa et Brice Bachon :

©nouvellecaledonie

Un petit arrêt à Bourail, toujours pour évaluer cette participation moins forte (39,49 % au lieu de 55,36 %). Reportage, également passé dimanche, de Caroline Antic-Martin et David Sigal :

©nouvellecaledonie

Quant au record de participation, on le croise comme souvent à Farino, où 61,32 % des électeurs ont glissé leur bulletin dans l'urne.

Le Pen nulle part première

La candidate Rassemblement national ne caracole devant dans aucune commune calédonienne. Alors qu'au premier tour de la présidentielle 2017, Marine Le Pen était portée en tête dans une douzaine d'entre elles, y compris trois des quatre plus grandes villes (Dumbéa, le Mont-Dore, Païta, ainsi que Boulouparis, Bourail, Farino, Koumac, La Foa, Moindou, Ouégoa, Pouembout, Poya).

Là, elle obtient :

  • 27,99 % à Farino ;
  • 25,12 à Boulouparis ;
  • 23,7 % à Moindou ;
  • 22,8 % à Païta (1331 voix) ;
  • 22,54 à Bourail ;
  • 21,8 % à Kaala-Gomen ;
  • 21,76 % à Dumbéa (2 028) ;
  • 20,68 % à Voh ;
  • 20,62 au Mont-Dore (1 825) ;
  • 20,21 % à Sarraméa ;
  • 20,13 % à Poya ;
  • 19,51 % à Koné ;
  • 19,18 % à La Foa ;
  • A Nouméa, où elle groupe 5 635 suffrages et arrive deuxième, elle fait 17,5 %.

On relèvera que Marine Le Pen glane à Koumac son meilleur score calédonien : 28,16 %. Rapporté en nombre de suffrages, ça ne fait que 254 administrés. Au premier tour 2017, la commune du Grand Nord plébiscitait la patronne du RN, à 43,7 % et 603 voix.

Cette fois, la commune de Wilfrid Weiss a porté en tête Emmanuel Macron (38,47 %, 347 voix). Voyez le reportage de Brigitte Whaap et Nathan Poaouteta :

©nouvellecaledonie

Pécresse marque à Kunié

La candidate LR atteint sa meilleure de suffrages exprimés à l’île des Pins, commune logiquement dirigée par le parti relais local des Républicains : Valérie Pécresse y atteint 18,4 % (sauf qu’encore une fois, ça ne représente que 46 électeurs).  A Kouaoua, dont le maire est là encore Rassemblement, elle parvient à 15,79 % (c'est-à-dire 33 voix).

En nombre de voix, Pécresse fait son meilleur résultat à Nouméa, avec 1750 votes (5,43 %). Puis Dumbéa (663 - 7,12 %) et le Mont-Dore (581 - 6,56 %).

Zemmour sort du lot à Ouvéa

La Calédonie apporte au candidat Zemmour un score meilleur qu’à l’échelle nationale, et le pourcentage le plus important se retrouve à Ouvéa : 18,06 % dans l’île d’où est originaire l’un de ses soutiens, à savoir l’ancien sénateur Simon Loueckhote. Cela dit, Iaai ayant la palme de l’abstention, ça ne se traduit que par 26 électeurs. La commune loyal tienne plaçant devant Jean-Luc Mélenchon, à 49,31 % (71 inscrits).

Tour (très symbolique) d'autres "meilleurs" scores

Pour évoquer d'autres candidats, Nicolas Dupont-Aignan, qui obtient sur toute la Calédonie 3,83 %, atteint 7,45 % à Sarraméa. Dans cette commune où la contestation anti Covid s’est notamment faite entendre, il a en effet convaincu… sept électeurs (contre 40 à Mélenchon soit 42,55 %, et 25 à Macron soit 26,6 %).

Yannick Jadot des Verts (3,07 % en NC) va jusqu’à 4,66 % à Canala (mais ce ne sont que onze votants !) et 4,29 % à Nouméa (1383 électeurs).

Jean Lassalle (1,46 en NC) décroche 3,68 % à Poum, soit six habitants en sa faveur. Il fait aussi partie des six candidats qui ont obtenu un zéro électeur dans au moins une commune du Caillou. Avec Roussel, Dupont-Aignan, Arthaud, Poutou et Jadot.

Anne Hidalgo (1,37 % localement) va jusqu’à 6,14 % à Pouébo… soit sept personnes.