Le blocage d’Air Calédonie se poursuit aux Iles

transports maré
Aircal, Air Calédonie, coronavirus, avril 2020
©NC la 1ere
Pas d’accord à Lifou entre les coutumiers et Air Calédonie. Une nouvelle réunion de négociation s’est tenue ce lundi sur l’île. La question du prix des billets reste au cœur des préoccupations des populations des îles Loyauté. 
Le ciel d’Air Calédonie de nouveau bousculé. Ce lundi, les coutumiers de Maré ont, à leur tour, interdit les vols de la compagnie aérienne sur l’île. Ce lundi matin, une seconde rencontre a eu lieu à Lifou. Autour de la table, les trois districts Gaïcha, Lössi, Wetr et la direction d’Aircal.
 

Les coutumiers fermes

Les chefs coutumiers restent fermes et maintiennent leur opposition à l’augmentation des prix des billets depuis début mai 2020.
La reprise des vols est donc conditionnée à l’obtention d’un accord écrit avec la compagnie aérienne.
« Il faut dire que rien n'a changé dans la mesure où les vols sont toujours suspendus. Mais l'avantage c'est que le PDG d'Air Calédonie, Samuel Hnepeune, est parti à Nouméa pour justement convoquer un conseil d'administration afin d'évoquer la suspension de la hausse du prix des billets d'avion : 350 et 700 francs aller-retour » explique Rolland Nyikéine, porte-parole du conseil d’aire Ne Drehu.
Aire Ne Drehu
La maison de l'aire coutumière Ne Drehu à Lifou ©Agathe Calandreau
 

Une situation difficile pour Aircal

La balle est désormais dans le camp d’Air Calédonie. La compagnie aérienne devra convaincre son conseil d’administration.
« La situation pour nous est déjà aujourd’hui compliquée dans la mesure où on affiche des sommes colossales en termes de pertes sur l’exercice 2020 » explique Samuel Hnepeune, le PDG d’Aircal. « Les complications de ces derniers jours ne vont pas contribuer à améliorer la situation. Donc la question aujourd’hui est que le conseil d’administration se repositionne sur le fait que nous maintenons des positions adoptées jusqu’à maintenant ou alors il va falloir rouvrir des discussions ». 
Parmi les doléances, les coutumiers demandent le maintien des quotas des billets sous le régime de l’aide médicale gratuite et la carte continuité Pays.
Une situation difficile au moment où la compagnie aérienne essaie de relancer ses rotations avec des tarifs promotionnels.
Le point avec Cédrick Wakahugnème et Philippe Kuntzmann 
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live