La province Îles ne compte plus financer l'aide médicale

santé province des îles
Assemblée de province îles Loyauté, le 22 avril 2021
En assemblée de province Îles le jeudi 22 avril. ©NC la 1ere

A son tour, la province des îles Loyauté renvoie le financement de l’aide médicale au gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, compétent en la matière. Le texte a été discuté jeudi lors d'une assemblée chargée, qui a aussi vu le vote du budget supplémentaire.

C'est une compétence de la Nouvelle-Calédonie que la province Îles assume depuis 1999, sans compensation : la gestion et le financement de l'aide médicale. Ce dispositif qui permet à tous les porte-feuilles d'accéder aux soins bénéficie à plus de onze mille Loyaltiens, pour un coût annuel d'au moins trois milliards CFP. Adoptée à l'unanimité ce jeudi, à Wé, la fin du financement par les Loyauté est prévue pour le 1er janvier 2022. 

Comme dans le Sud

Le sujet avait été abordé au sein du GTPE - le Groupe de travail des présidents d'exécutif - et le pas a déjà été franchi par la province Sud. C'est que cette aide médicale pèse sur des comptes confrontés à une situation économique et budgétaire de plus en plus contrainte. 

Soutien après Lucas et Niran

La même assemblée de province a vu le budget supplémentaire 2021 être adopté. A noter que le Palika a voté contre, de même que sur le compte administratif 2020. Les vingt textes inscrits à l'ordre du jour concernaient également les aides octroyées aux acteurs touristiques et aux agriculteurs après la dépression Lucas et le cyclone Niran. Ou l'entrée de la province Îles au capital de Sud Nickel, à hauteur de 5 % - c'est la Sodil qui y représentera l'institution, comme inscrit dans l'accord politique signé dans le dossier "usine Vale".

L'assemblée de la province Îles en quelques images, signées Philippe Kuntzmann :