A Lifou, la recette du lycée Williama-Haudra contre les violences scolaires

éducation lifou
 A Lifou, la recette du lycée Williama-Haudra contre les violences scolaires
Le lycée a enregistré 81% de réussite au bac en 2020, au premier tour. ©René Molé / NC La 1ère

Alors que plusieurs établissements du pays sont confrontés à des faits de violences, à Lifou, le lycée polyvalent semble épargné par ce genre d’incidents. L’établissement s’appuie sur plusieurs outils pour maintenir la paix à l’intérieur et aux abords du lycée.

Maintenir la paix au sein du Lycée Williama Haudra, ce n’est pas uniquement l’affaire de l’équipe éducative selon Gilles Ukeiwë, son proviseur. Depuis qu’il a pris les rênes de l’établissement il y a 3 ans, il entretient une relation étroite avec d’autres acteurs, tels que les coutumiers, la gendarmerie et plus généralement la société civile, car selon lui, les faits de violence sont souvent commis par des personnes extérieures. "On arrive à faire en sorte que les violences venues de l’extérieur ne soient pas importées dans l’établissement, sources de conflits que nous ne pouvons pas toujours maîtriser".

Des règles claires 

Le maintien de la paix passe également par une meilleure communication avec les parents et les enfants, qui ont été informés du règlement intérieur du lycée. " Il n’y a pas chez eux un sentiment de rébellion ou de révolte dans la mesure où ils savent exactement que si un élève porte une capuche, voilà ce qui va lui arriver."

"Ils sont au courant (des règles), donc ça ne génère pas de relations conflictuelles."

Gilles Ukeiwë, proviseur


Eviter l’oisiveté

Occuper les jeunes durant leur temps de pause, c’est aussi l’une des solutions privilégiées par l’établissement. "On sait que quand le jeune n’est pas occupé (..), il fait des bêtises, comme consommer de l’alcool, du cannabis ou commettre des violences, comme les insultes, le harcèlement et ça finit toujours par des bagarres ", explique l’infirmière du lycée, Hélène Hmazun, chargée de l’organisation de différents ateliers. 

 A Lifou, la recette du lycée Williama-Haudra contre les violences scolaires
©Clarisse Watue

Communiquer, créer une relation de confiance avec l’ensemble des acteurs c’est la garantie d’une ambiance sereine au sein du lycée, selon Gilles Ukeiwë. Un climat propice à la réussite des élèves. L’an dernier, le lycée Williama-Haudra a enregistré un taux de réussite de plus de 81 % au bac au premier tour.