Le Betico affiche complet pour ses rotations depuis et vers les Iles Loyauté

transports lifou
Betico Lifou
©P.K
Avec le blocage des avions d’Aircal et la faible capacité d’Air Loyauté, le navire de 360 places fait le plein entre Lifou et Maré, et maintient le lien avec la Grande Terre. 
Il demeure le moyen de transport le plus économique vers les Iles Loyauté et l’Ile des Pins. Plus de vingt ans après sa mise en service, en 2019, le Betico 2 a assuré le transport d’environ 70 000 passagers dont la moitié à destination des Loyauté.
 

Contraints de prendre la mer

passagers betico lifou
©P.K

Vendredi midi, veille de long week-end, le Betico accoste au port de Wé, à Lifou pour sa dernière rotation hebdomadaire. Ce n’est pas le navire du mythique John Froome, transportant des trésors mais le Betico, qui est attendu avec beaucoup d’espoir. Le parking ne désemplit pas; les habitants viennent déposer des colis ou des voyageurs ou en récupérer. Fret ou passagers, le blocage des vols d’Air Calédonie laisse peu d’options pour quitter Drehu. Il ne reste plus que la mer.
 

Par rapport au blocage, on est obligés de prendre le Betico. On n’a pas le choix, on croise les doigts pour pouvoir rentrer lundi    - lâche un voyageur.

 

La chasse aux billets

passagers betico lifou
©P.K
Rentrer lundi : c’est l’objectif et les habitants de Lifou y croit, tout en priant les dieux de la météo. Pour cela, il faut déjà trouver le précieux billet de transport, qui délivre du confinement. Pour cela, il faut rester confiant et patienter sur la liste d’attente. « Ça a été vraiment très très compliqué mais on a pris notre mal en patience. Avoir une place c’est une denrée rare, un grand privilège » confie un passager.

Flegme et optimisme qui caractérise les insulaires vont laisser place aux craintes : dans trois semaines, le navire rentre en carénage et stoppera alors ses rotations jusqu’au 9 juillet. 

Le reportage de Philippe Kuntzmann. 
©nouvellecaledonie