Maré : la chefferie de Guahma dit stop aux campagnes de vaccination dans les tribus de son district

coronavirus maré
pancarte vaccination covid lifou
Vu aux Loyauté, en septembre 2021. ©Clarisse Watue / NC la 1ere
La vaccination obligatoire coince, en Nouvelle-Calédonie, et une partie de la population n'adhère tout simplement pas à la solution des vaccins anti-Covid. Illustration à Maré, où le grand chef de Guahma annonce la fin des campagnes de vaccination dans les tribus de son district.

Rendre la vaccination obligatoire à toute la population majeure ? Un mois après son adoption et en pleine tempête sanitaire, la chefferie de Guahma se positionne contre la mesure. Dans un communiqué diffusé le mardi 5 octobre, signé par le grand chef Henri Dokucas Naisseline, elle "considère que cette décision revient à nous priver de droits fondamentaux que sont la liberté et le respect de la dignité humaine".

Les vaccins remis en cause

Remettant en cause la solution vaccinale anti-Covid qui est appliquée en Calédonie, la chefferie de Guahma va plus loin : elle "a décidé d'arrêter les campagnes de vaccination dans les tribus de son district". Même si elle laisse "le choix aux personnes souhaitant se faire vacciner de le faire". Depuis plusieurs semaines, l'opération Vacci'tribs intervient notamment dans les tribus de toutes les Loyauté afin d'augmenter la couverture vaccinale en province îles.