Pass sanitaire, QR code, tests, quelles règles pour voyager vers les îles ?

coronavirus province des îles
61adad158ef0b_pass-sanitaire-obligatoire-transports-frame-157-censored.jpg
Présentation d'un pass sanitaire avec QR code ©NC la 1ere
Pour voyager par avion ou par bateau vers les îles, il faut désormais présenter un pass sanitaire avec QR code. Mais ce n’est pas toujours suffisant. Explications.

Depuis ce lundi 6 décembre, le QR code est le sésame indispensable pour les transports inter-îles, qu’il s’agisse de prendre l’avion ou le bateau.

Après une période de tolérance, le QR code est donc à compter d’aujourd’hui, le seul document valide pour les voyages inter-îles. Une complication supplémentaire pour les voyageurs.
" Déjà, j’ai loupé mon Betico, du coup, j’ai été obligé d’attendre que la pharmacie ouvre pour faire mon QR code" explique Jean-Luc Waime, passager d’Air Calédonie. " Du coup, j’ai repayé un billet pour l’avion. C’est compliqué avec le QR code, pour les gens qui n’ont pas les moyens de se déplacer". 

61adac6687d30_pass-sanitaire-obligatoire-transports-frame-1472.jpg
Passagers en partance pour les îles à l'aérodrome de Magenta. ©NC la 1ère

Des règles variables selon les destinations

Si Jean-Luc est bien parti, ce matin, quelques passagers ont été refoulés, faute de QR code. Un casse-tête pour les usagers et pour la compagnie, d’autant que les règles varient selon les destinations.
"Nous avons deux spécificités pour les destinations de Lifou et de Maré, où là, il est nécessaire, en plus de son pass sanitaire valide, de présenter un test négatif de moins de 72 heures" explique Marion Gentelet, responsable communication d’Air Calédonie. "C’est la petite subtilité et effectivement on a aussi des personnes qui n’ont pas forcément bien compris cette information. Donc c’est aussi un peu différent des consignes sur le pass sanitaire qui lui nécessite un test de moins de 24 heures. On s’y perd !". 

61adae857f8b9_pass-sanitaire-obligatoire-transports-frame-2849.jpg
Au guichet du Betico ©NC la 1ère

Des QR codes pas toujours faciles à obtenir

Des spécificités qui bizarrement ne s’appliquent pas au transport maritime. Ce lundi matin, 170 passagers ont pu rejoindre Maré et Lifou à bord du Betico.
" Il y a encore des gens qui ont un peu couru après ce fameux QR code, donc la mise en place se fait doucement" explique Edouard Castaing, le directeur de Sudiles-Betico. "Ce matin, ça s’est bien passé à l’embarquement mais c’est vraiment important de passer le message que d’abord, ce n’est pas une obligation vaccinale, parce que beaucoup de gens ont confondu les sujets, c’est à dire quoi peut avoir un QR code avec simplement un test antigénique ou un test PCR. En revanche, il faut absolument que tous les professionnels de santé puissent délivrer quand ils font le test ces QR codes, parce que là, ce sont les clients qui sont pénalisés parce qu’ils font la démarche, mais ils n’arrivent à pas à obtenir le fameux QR code".
A noter que dans les îles Loyauté, en raison des difficultés à obtenir le QR code, une tolérance d’une semaine supplémentaire a été actée.
Pas simple d’y retrouver ses petits. Moralité : pensez à bien vérifier les conditions d’embarquement, 24 heures au moins avant le départ.
Le reportage de Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry 

©nouvellecaledonie