Quatre femmes condamnées à six à huit mois de prison avec sursis pour une agression liée aux violences à Bélep

justice belep
Tribunal correctionnel Nouméa
©Natacha Lassauce-Cognard / Nc la 1ere

Agées de 24 à 34 ans, elles ont comparu devant le tribunal correctionnel vendredi, pour avoir mené une expédition punitive le 10 août 2020 à Nouméa.

Quatre jeunes femmes, originaires des îles Bélep, ont été condamnées à des peines allant de 6 à 8 mois d'emprisonnement avec sursis, vendredi 7 mai. Elles comparaissaient devant le tribunal correctionnel pour une expédition punitive survenue le 10 août 2020 à Nouméa. Des faits liés aux tensions qui avaient fait un mort et sept blessés à la tribu de Saint-Pierre à Bélep, en mai 2020.

"L'irresponsabilité de ces violences"

Devant la cour, les faits ont été rappelés. Alors que la victime rentre à pied chez elle, une voiture s’arrête à sa hauteur et quatre femmes, âgées de 24 à 34 ans lui assènent des coups, l’étranglent puis lui jettent un caillou sur la tête. Des actes violents commis en réunion avec préméditation, filmés et publiés sur les réseaux sociaux.

Les quatre prévenues expliquent au tribunal leur geste à cause des faits qui se sont déroulés aux îles Bélep l’année dernière. Des tensions claniques qui avaient engendré une bagarre faisant un mort et sept blessés. En représailles, des maisons avaient été incendiées

Dans cette affaire, la victime est la sœur du jeune homme mort sur l’archipel. Son conseil, Me Degreslan avocat de la partie civile et le procureur de la République pointent du doigt "l’irresponsabilité de ces violences". La haine n’engendrant que la haine, dans ce dossier des Bélep. Le procureur de la République avait requis quatre mois de prison avec sursis. 

Le reportage de Natacha Lassauce-Cognard et Laura Schintu :