Délinquance à Canala, conflit chez Air Calédonie : Gilbert Tyuienon, maire de Canala et membre du gouvernement, invité de la matinale

invités de la rédac canala
Gilbert Tyuienon
Gilbert Tyuienon, maire de Canala et membre du gouvernement, était l'invité de la matinale ©NC La 1ère
C’est sous sa double casquette que Gilbert Tyuienon s’est exprimé : celle de maire de Canala suite aux énièmes actes de délinquance commis au dispensaire dans la nuit de mardi à mercredi et celle de membre du gouvernement en charge des transports dans l’avancée des conflits sociaux chez Air Calédonie. Il était l’invité de la matinale le jeudi 8 septembre.

Dans la nuit de mardi à mercredi, lors d'une tentative de vol au dispensaire de Canala, un vigile a été caillassé et deux véhicules ont été saccagés par un groupe de jeunes. Gilbert Tyuienon, maire de la commune, a vivement condamné ces agissements, tout en pointant la responsabilité des parents, "avec les coutumiers nous souhaitons qu’il y ait réparation. On ne peut pas laisser les choses se faire, on va donc agir sur la commune de Canala. Je vais demander aux parents de venir s’expliquer et on le fera systématiquement dans le cadre de notre conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance."

Fermeture du dispensaire 

Pour le maire de Canala, ces actes de délinquance s’expliquent en partie par une forte déscolarisation dès la sortie du collège, "ce sont ces jeunes, qui n’ont même pas 18 ans, que l’on retrouve dans ces affaires. Les premiers responsables sont, je le répète, les parents d’où l’importance de les sensibiliser mais aussi de les aider dans l’éducation de leurs enfants."

En signe de protestation, le personnel a décidé de fermer le centre médico-social mercredi toute la journée "les services municipaux sont solidaires car tout cela doit cesser. Nous avons déjà beaucoup de mal à recruter des professionnels de santé en province Nord et puis c’est aussi toute la population qui est pénalisée". Selon Gibert Tyuienon, les jeunes ont été identifiés et conduits à la gendarmerie.

Air Calédonie : les discussions se poursuivent

Interrogé sur les récents mouvements de grève au sein de la compagnie domestique Air Calédonie, le membre du gouvernement en charge des transports a réaffirmé sa volonté de poursuivre le dialogue avec les syndicats, "le gouvernement s’est impliqué dans les discussions. Nous avons réussi à suspendre les deux grèves et nous poursuivons les échanges, car si en interne salariés et direction n’arrivent pas à se parler, le gouvernement est là pour les accompagner et pour que le dialogue soit rétabli."

"La priorité c'est de maintenir le service public"

S’agissant de la grève lancée par l’UTC-CFE-CGC, suspendue depuis le 20 août dernier, Gilbert Tyuienon a indiqué qu’un document a été signé, hier, entre le gouvernement et le syndicat, "c’est un document qui doit permettre d’avancer dans les discussions, il sera présenté à la direction générale de la compagnie prochainement car la priorité c’est de maintenir le service public". Il en appelle ainsi à la responsabilité des syndicats et de la direction générale, "chacun doit faire un pas pour que cette compagnie qui appartient aux institutions de la Nouvelle-Calédonie fonctionne" a-t-il conclut.

Un entretien à retrouver ici.