Air Calédonie toujours enlisée dans le conflit

transports
Grève à Air Calédonie, agence centrale fermée, 19 août 2022
Les agences commerciales d'Aircal également affectées, comme ici dans les bureaux principaux de Nouméa. ©NC la 1ère
La compagnie domestique Air Calédonie aborde le dernier week-end de vacances d'août en mode conflit social. Malgré des négociations entamées depuis plusieurs jours, aucun protocole de sortie de conflit n'a encore été signé entre l'UT CFE-CGC et le gouvernement. En conséquence, les vols s'annoncent lourdement perturbés alors qu'approche la rentrée.

Depuis quinze jours, Air Calédonie se trouve sous pression syndicale. Après la mobilisation de l’USTKE pour la réintégration d’une pilote, lancée le jeudi 4 août, l'UT CFE-CGC est montée au créneau à partir du mardi 16.

Management

Le problème majeur, selon le représentant Christophe Coulson, réside dans la gestion du personnel. "On a eu des avancées sur le management", précisait-il mardi soir à Claudette Trupit. "Notamment sur redonner du sens aux fonctions de directeur des différentes directions. Mais on a besoin de garanties supplémentaires sur le management, concernant notamment les relations sociales entre les principaux responsables et les salariés, et aussi du dialogue social plus apaisé." 

Très peu de visibilité sur le week-end

Pour la direction d’Aircal, les propositions émises devraient aboutir à un consensus. Un protocole de sortie de conflit était sur la table ce vendredi, tout au long de la journée. "Depuis le début du conflit, la direction a fait plusieurs propositions de protocole, qui malheureusement n'ont pas été acceptées par le syndicat", pose le PDG d'Aircal. Conséquence : une visibilité quasi nulle sur les vols ce week-end. Malgré l’intervention du gouvernement, les négociations entre la compagnie et le syndicat s’enlisent.

Lifou et le Nord en particulier

Jusqu’à lundi, jour de rentrée des classes, le dirigeant de la compagnie admet ne pouvoir garantir un service optimal. A ce stade, les rotations vers Lifou et le Nord sont les plus affectées. Un manque à gagner aussi, qui menace l’avenir de la compagnie, indique le directeur. "C'est une véritable catastrophe financière. Notre dernière année de référence est 2019 avec 465 000 passagers. Nous avons fini l'année passée avec 262 000 passagers. 200 000 passagers en moins, c'est deux milliards de recettes en moins."

Cherche mode de transport désespérément

En temps normal, environ 1 500 passagers quotidiens transitent sur les avions d'Aircal en cette période de mariages et de fin de vacances scolaires. Alors qu'en ce mois d'août, des usagers bloqués cherchent désespérément un moyen de rentrer chez eux, que ce soit en regardant vers Air Loyauté, en misant sur le Betico ou en se faisant créatifs.

Service client d'Aircal : 25 21 77 

Le reportage de Johanna Robin et Claude Lindor :

©nouvellecaledonie