publicité

L'auteur du tir de Houaïlou sera jugé en juillet

Le procès de l’homme qui a blessé par plomb un voisin de la tribu de Kaora, à Houaïlou, a été renvoyé au 9 juillet. Ce père de famille de 35 ans reste sous contrôle judiciaire.

© MN NC1ère
© MN NC1ère
  • Malia-Losa Falelavaki, avec F.T.
  • Publié le , mis à jour le
Convoqué ce mardi matin en comparution immédiate, le prévenu a vu son procès renvoyé au mardi 9 juillet. D’ici là, contrôle judiciaire oblige, le père de famille, âgé de 35 ans, n’a pas le droit d’entrer en contact avec la victime, cet autre trentenaire qu’il a blessé vendredi après-midi vers la tribu de Kaora.
 

Pointer au commissariat

Interdit, par exemple, de se rendre au Médipôle où il est actuellement hospitalisé, interdiction de port d’arme et interdiction d’aller à Houaïlou, là où les faits ont été commis. L’homme est par ailleurs obligé de pointer au commissariat de police une fois par semaine, étant donné qu’il est hébergé à Nouméa. 
 

Un conflit ponctué de violences

Sur le fond, il s’agit toujours du différend, vieux d’une dizaine d’années, entre les familles Eurisouké et Moereo. Un conflit ponctué de violences  qui finissent devant la justice. Dans ce dossier complexe, la responsabilité  des coutumiers est aussi mise en avant, dans la prise de décision et le suivi des problèmes particuliers des clans sur le terrain.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play