Requins: les gardes-champêtres surveillent la plage de Foué

requins koné
Garde-champêtres baie de Foué, requins, janvier 2019
Ronde de surveillance aux requins, dans la baie de Foué. ©NC la 1ere / Cédrick Wakahugnème
A Koné, un arrêté pris par la mairie interdit la baignade sur la plage de Foué jusqu'à nouvel ordre. La semaine dernière, deux requins ont été observés dans les eaux de la baie. Sur place, la surveillance est accrue.
Un soleil éclatant, de légers alizés… En ces vacances d'été, la tentation est grande, de piquer une tête dans le lagon. Mais comme en d'autres endroits de Calédonie, il n’est pas question de mettre un pied à l’eau. Les gardes-champêtres veillent au respect de l’interdiction de baignade décidée par la mairie
 

Rappel à l'ordre

Marie et ses petits-enfants ont été rappelés à l’ordre. «Je leur ai dit de rester au bord. Ce n’est pas facile, avec les enfants», confie la sexagénaire. «Quand vous leur dites que l’on va à la mer, forcément, pour eux, c’est aller se baigner, comme depuis un certain temps, on observe de grandes marées hautes. C’est vraiment tentant. Ils ont été réprimandés par les gardes-champêtres. Quand c’est Mamie qui parle, on ne l’écoute pas, mais quand les gardes-champêtres le font, ils obéissent!»
 

Présence rassurante

A l’entrée de la plage comme sur plusieurs installations du site de Foué, affiches et panneaux d’interdiction de baignade sont en place pour dissuader les visiteurs tentés par l’envie de faire des brasses. La présence des gardes-champêtres rassure. 
 
Interdiction de baignade à Foué, requins, janvier 2019
L'interdiction de baignade s'affiche partout sur le site. ©NC la 1ere / Cédrick Wakahugnème
 

Admirer le paysage

«C’est très bien, cela prouve qu’il y a une surveillance sur place. C’est la nature. Elle fait sa loi, donc on suit pour éviter tout accident», indique une vacancière de passage sur la commune. «Je n’étais pas au courant de cet arrêté. Du coup, pas de baignade pour les enfants», poursuit Paméla qui, à défaut de toucher l’eau, prend le temps, avec ses enfants, d’admirer la plage et ses alentours.
 

Bouledogues

L’alerte a été lancée vendredi dernier. Deux requins, des bouledogues, ont été observés dans la baie par des habitants du coin. A l’aide des jumelles, Alexandre Pohijilan, policer municipal de la zone VKPP, scrute l’horizon à la recherche du moindre aileron dans la baie. «On effectue ces surveillances en compagnie des pompiers. Eux-mêmes font également beaucoup de prévention en interdisant la baignade aux populations et aux vacanciers, indique le garde-champêtre. Vraiment, c’est pour leur sécurité. Il est important de respecter les consignes.» 
 

Trois tournées par jour

Les tournées sont quotidiennes, à raison de trois par jour. En cas de non respect de l'arrêté municipal, chacun peut se voir infliger une forte amende.