Patrice Faure, le nouveau haut-commissaire, affirme ses positions face aux sénateurs coutumiers

société province nord
Patrice Faure, le nouveau Haut-Commissaire affirme ses positions
Patrice Faure au Sénat Coutumier ce mardi 15 juin 2021

Le nouveau haut-commissaire, Patrice Faure, s'est rendu ce mardi 15 juin 2021 au Sénat Coutumier. Des discussions se sont déroulées avec les sénateurs coutumiers sur l’avenir de la Nouvelle-Calédonie. 

"Je ne serai ni le haut-commissaire du Oui, ni celui du Non", a affirmé ce mardi 15 juin le nouveau haut-commissaire, Patrice Faure. Lors de cette journée, il s’est entretenu avec l’ensemble des sénateurs coutumiers. L’objectif : présenter sa feuille de route et insister sur l’envie de "construire ensemble" l’avenir de la Nouvelle-Calédonie. 

Une volonté de travailler dans la "transparence" 

Durant de cette rencontre, Patrice Faure est revenu également sur sa volonté d’établir des échanges en toute "transparence" et avec une grande "clarté". Il a d’ailleurs invité l’ensemble des coutumiers chaque mois pour des réunions de travail. Le but ? Éviter les non-dits et faire en sorte que toutes les questions qui se posent soient entendues et que des réponses soient apportées.

Lors des échanges à Paris, le ministre des Outre-mer avait rappelé l’importance de continuer les travaux sur l’identité kanak. Toutefois, les sénateurs coutumiers se demandent ce que signifie le terme "caducité de l'accord de Nouméa", évoqué par le ministre à la fin des échanges parisiens. "Après le discours du ministre des Outre-mer, le discours du haut-commissaire est apaisant certes. Je crois qu'il y a une tentative de rectification, peut-être que la langue du ministre a fourché, mais je ne crois pas, je pense que l'utilisation de ce terme est délibérée", a déclaré l'un des élus ce mardi. 

Le 13 juin 2021, invité sur le plateau de NC la 1ère, le nouveau haut-commissaire avait prévenu les élus de son implication sur le sujet. "Je vais faire le tour de l’ensemble des parties prenantes, de façon très ouverte, je tendrai la main à tout le monde pour poursuivre le dialogue voire le dynamiser. Si nous devons y passer la nuit, nous y passerons la nuit", avait souligné le haut-commissaire.

Le reportage sur place de Dave Waheo-Hnasson et Philippe Kuntzmann.