Pouébo retrouve enfin une pharmacie

santé pouébo
La pharmacie de Pouébo a ouvert ses portes le 1er août 2022.
La pharmacie de Pouébo a ouvert ses portes le 1er août 2022. ©Brice Bachon / NC la 1ère
Après quatre années sans pharmacie, le village de Pouébo, dispose désormais d’une officine. Elle a accueilli ses premiers clients ce lundi matin.

Fini la galère des allers-retours jusqu’à Ouégoa ou Koumac pour aller chercher des médicaments. Depuis hier, lundi, la commune de Pouébo dispose à nouveau d’une pharmacie. Les habitants, qui n’avaient plus eu d’officine depuis 2018, se sont précipités dans la nouvelle structure dès son ouverture à 8 heures. Ils se réjouissent de cette installation. 

"Je suis très contente parce qu’il y a la pharmacie sur place. Je suis venue à pied. C’est cool", sourit une cliente. "C’est un soulagement pour la commune et pour nous qui habitons ici à Pouébo", s’enthousiasme une autre cliente. "Ce que les gens attendent, c’est le docteur sur place et la pharmacie aussi pour qu’on n’ait pas à se déplacer loin", fait remarquer un autre. Certains habitants de la commune sont venus sans ordonnance juste pour voir la nouvelle enseigne. 

La pharmacie de Pouébo a ouvert ses portes le 1er août 2022.
La pharmacie de Pouébo a ouvert ses portes le 1er août 2022. ©Brice Bachon / NC la 1ère

"Répondre à l’appel des populations du nord" 

Sylvain, pharmacien, explique qu'il a décidé de créer sa propre officine pour servir les populations. "J’avais envie de répondre à l’appel des populations du nord qui sont en détresse et en manque d’accès aux soins. C’était une manière pour moi de joindre l’utile à l’agréable et de me sentir vraiment utile au quotidien", indique-t-il.

L’installation de cette nouvelle pharmacie est jugée indispensable tout comme la récente arrivée d’un médecin au dispensaire à la mi-juin. Ce dernier effectue trois jours de permanence par semaine en rotation avec Ouégoa. Un soulagement pour les administrés.

Ecoutez le reportage de Brice Bachon et Nathan Poaouteta.

©nouvellecaledonie

Pouébo n'était pas la seule commune dans cette situation. N'ayant pas de pharmacie, Kouaoua a dû s'organiser en conséquence pendant la crise sanitaire. Pour les officines présentes dans le nord, le recrutement de pharmaciens et de préparateurs aussi est problématique.