nouvelle calédonie
info locale

Le barrage multiusage de Pouembout se profile

consommation Pouembout
Projet de barrage sur la Pouembout
Le site d'implantation a été choisi. ©NC la 1ere
Annoncé en 2016, le projet de barrage à usages multiples sur la Pouembout prend forme. Après des mois de discussions, le site de «Falconbridge» a été retenu pour construire cet équipement qui doit répondre aux besoins en eau de la zone VKP. Le chantier devrait débuter en 2021.
L’attente a été longue. Mais la province Nord n’a pas ménagé ses efforts, et le projet de barrage sur la Pouembout se précise. Un équipement présenté comme exceptionnel, qui doit répondre aux besoins à la fois en termes d'alimentation en eau potable et d'irrigation des terres agricoles
 

Délicat choix du site

Le projet va entrer dans une phase pré-opérationnelle, à présent que le lieu d'implantation a été arrêté. Choisir ce site a demandé du temps, et d’âpres discussions. Une nécessité, selon Yannick Slamet, premier vice-président de la province. «Le choix a été facilité parce que des études avaient déjà été faites par Falconbridge au moment de l’installation de l’usine, qui est KNS aujourd’hui. Et après de multiples concertations, on est revenu sur le site dit Falconbridge», note celui qui préside par ailleurs le comité de pilotage du barrage. 
 

Développement économique et agricole

Pour les partenaires du projet, il s’agit de répondre au plus vite à la nécessité de couvrir les besoins en eau potable dans la zone VKP, Voh-Koné-Pouembout. Au total, dix à quinze millions de mètres cubes d’eau permettraient de couvrir la demande. L’objectif étant également de pérenniser la ressource. «Aujourd'hui, le principal souci pour un développement économique et agricole, insiste Yannick Slamet, c'est la problématique de l'eau qu'il faut résoudre.» 
 

Un comité local d'information

La province Nord a initié cette semaine un comité local d’information et de suivi du barrage multiusage de Pouembout. Les associations qui veulent le rejoindre doivent déposer leur candidature d’ici au 4 février. La mission de ce comité: favoriser le dialogue avec la population. «Il y aura des réunions publiques mais je souhaitais que ces réunions soient bien préparées, précise le premier vice-président de la province Nord. Pour que les gens puissent poser des questions, soient à l'aise sur toutes les informations qu'on doit leur apporter.» 
 

Différents fonciers

Le projet de barrage concerne à la fois des propriétés privées, des terres coutumières et des terres domaniales. La phase d’étude pour l'appropriation des fonciers a démarré. Le début des travaux est annoncé pour 2021. Un chantier qui se montera sans doute à plusieurs milliards CFP, le plus gros programmé à l’horizon 2020. De quoi donner au passage un coup de boost à l’activité des entreprises.

Point de situation radio de Cédrick Wakahugnème.
Reportage de Gilbert Assawa et Carawiane Carawiane.
©nouvellecaledonie


 
Publicité