Les agresseurs présumés de Poingam jugés ce mardi

faits divers poum
Trois hommes suspectés d’avoir mené un raid il y a une semaine contre le Relais de Poingam, dans l’extrême Nord de la Grande Terre, ont été interpellés et placés en détention provisoire au Camp-Est. Âgés de 20 à 33 ans, les suspects résident Boat-Pass et Yenghébane. Deux d'entre eux ont été accompagnés le 7 mai à la gendarmerie par des membres de leurs clans qui condamnaient les faits commis. Le troisième homme a été interpellé le lendemain à Yenghébane lors d'une opération judiciaire d'envergure. Selon la gendarmerie, "la population de cet îlot, désapprouvant le comportement de l’intéressé, a également joué un rôle déterminant pour favoriser son interpellation."
Ils doivent comparaître ce mardi matin devant le tribunal de Nouméa dans le cadre d’une comparution immédiate.
Ils sont poursuivis pour vols aggravés, destruction de biens et menaces de mort réitérées.
Le 2 mai, ils se seraient introduits dans l’hôtel avant d’agresser les employés et les clients. Ils seraient repartis en emportant avec eux des vivres et de l’alcool.
Les jeunes auteurs présumés sont connus de la justice. Ils ont déjà été impliqués dans des faits similaires à l’encontre du même établissement hôtelier. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live