publicité

La maire de Bourail ne se représentera pas

Rebondissement à l’approche des élections municipales partielles de Bourail, prévues les dimanches 3 et 10 juin. Brigitte El Arbi annonce qu'elle ne sera finalement pas candidate. L’actuelle maire compte même abandonner la vie politique.

Brigitte El Arbi a annoncé sa décision ce 17 mai. © NC la 1ère / Cédrick Wakahugnème
© NC la 1ère / Cédrick Wakahugnème Brigitte El Arbi a annoncé sa décision ce 17 mai.
  • Cédrick Wakahugnème, avec F.T.
  • Publié le , mis à jour le
Brigitte El Arbi jette l’éponge. Contrairement à ce qu’elle avait déclaré il y a quelques semaines, la maire de Bourail ne sera pas candidate à sa propre succession. Une décision qu'elle a annoncée à la presse ce matin.
Point de situation par Cédrick Wakahugnème.
«Coup d'Etat»

Démissions au conseil

Les Bouraillais sont appelés aux urnes les dimanches 3 et 10 juin, suite à la démission de plus d'un tiers du conseil municipal. Plus particulièrement les élus de la liste «Intérêt communal de Bourail», de Patrick Robelin. Le 21 mars, ils rendaient leur tablier pour exprimer un désaccord avec la présentation du budget et le compte administratif 2017. Dans la foulée, ils dénonçaient une mauvaise gestion de la commune.

© Vue aérienne de Bourail.
© Vue aérienne de Bourail.

Quatre listes

Le dépôt des listes en vue des nouvelles élections s’achève ce jeudi, à la subdivision administrative de La Foa. Elles sont quatre à avoir été enregistrées. Trois non indépendantistes, respectivement emmenées par Nadir Boufenèche, Patrick Robelin et Jacques Leclere, ainsi qu'une liste se présentant comme progressiste qui est tirée par Valentino Matuafaufau.

Elue le 4 avril 2014

Le 4 avril 2014, Brigitte El Arbi était élue après avoir fait campagne avec la liste sans étiquette «Unis pour la diversité». Aujourd’hui, elle se dit écœurée par les agissements de l’opposition, et notamment par l’épisode des habitations sans permis de construire à la Roche Percée.
Ecoutez ses explications recueillies par Cédrick Wakahugnème.
«Engagée, honnête et intègre»

«Amertume et déception»

Son ressenti? «Une grosse amertume et beaucoup de déception», déclare celle qui a succédé à Jean-Pierre "Taïeb" Aïfa, devenant la première femme maire de Bourail. «Je me suis sentie trahie par cette démission au conseil municipal. C’est plutôt l’intérêt personnel qu’on a défendu et quand on est engagé dans une mairie, on privilégie la vie des administrés et pas la sienne.»

Une commune sous tutelle

«Ils n’ont pas pensé aux conséquences pour la commune, poursuit Brigitte El Arbi en évoquant les conseillers démissionnaires. Parce que le fait de ne pas avoir voté le budget avant le 31 mars, ça met la commune en défaut. Du coup, on est passés sous tutelle de l’Etat. Aujourd’hui, c’est six mois de perdus pour la collectivité et aussi des subventions en moins.» Allusion au FIP, Fonds intercommunal de péréquation, et à la DETR, Dotation d'équipement des territoires ruraux.

Municipales de 2014, Brigitte El Arbi vote à l'école Lys d'eau. © NC la 1ère
© NC la 1ère Municipales de 2014, Brigitte El Arbi vote à l'école Lys d'eau.

A propos de la Roche Percée

Concernant la Roche percée, «après réflexion et quand je vois le jugement qu’il y a eu pour la première affaire, je suis déçue et j’en appelle à l’Etat pour que les différents dossiers à venir soient traités comme il faut. Je fais appliquer et respecter un PUD [plan d’urbanisme directeur] que je n’ai pas voté, qui a été fait par l’équipe précédente. Mais derrière, il y a des responsabilités. Le PUD, les permis de construire, le code de l’urbanisme, c’est important. Il faut suivre les règles.»

Soutien à Nadir Boufenèche

«Je suis une femme engagée, honnête et intègre», a formulé ce matin Brigitte El Arbi, qui entend se consacrer à sa famille. «C’est pour tout ça que je me retire mais que, derrière, j’espère que les choses avanceront. Je soutiens une liste qui va vers l’avenir, et donc la liste de Nadir Boufenèche.»

Dossiers en attente

La maire sortante compte sur l'ex-conseiller pour continuer les dossiers en attente, comme la traversée du village ou la future caserne de gendarmerie. «Madame El Arbi nous soutient, on a récupéré des gens de son équipe, confirme Nadir Boufenèche. Ils ont la maîtrise des dossiers en cours. Pour les finaliser rapidement, en ayant leur savoir-faire, ça va être beaucoup plus facile, et beaucoup plus efficace.»

Le reportage de Jean-Noël Méro.
ELECTIONS MUNICIPALES BOURAIL

 

Les quatre listes

• «Bourail pour tous», menée par Jacques Leclere

• «Intérêt communal de Bourail», dirigée par Patrick Robelin

• «Bourail autrement», pilotée par Valentino Matuafaufau

• «Bourail vers l’avenir», tirée par Nadir Boufenèche

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play