La surveillance sanitaire de la Ferme de Koé est levée

santé dumbéa
poulets / poules
Image d'illustration ©Nicolas Fasquel / NC la 1ère
Le gouvernement avait pris cette mesure en avril dernier après la découverte de bactérie Salmonella Typhimurium dans un prélèvement de contrôle. Les dernières analyses ne confirment pas la présence de la bactérie dans l’exploitation.

C’est une bonne nouvelle pour les consommateurs calédoniens et pour la Ferme de Koé. Le gouvernement a levé la mise sous surveillance sanitaire de l’élevage avicole.
Les prélèvements réalisés par le service d’inspection vétérinaire, alimentaire et phytosanitaire (SIVAP) et analysés par le laboratoire de Nouvelle-Calédonie (LNC), "n’ont pas permis de confirmer la présence de Salmonella typhimurium au couvoir, dans cet élevage et dans les élevages destinataires du lot de poussins" indique l'exécutif.

Des mesures strictes

Le 27 avril dernier, la Ferme de Koé avait du être isolée suite à la détection de la bactérie lors d’un prélèvement de contrôle. Aucun animal ni produit animal ne pouvait depuis entrer ou sortir de l’exploitation. Des mesures strictes pour éviter une éventuelle propagation de la bactérie et une contamination de la population.
La Salmonella Typhimurium est en effet considérée comme un danger sanitaire grave. La salmonellose, la maladie provoquée par cette bactérie, se caractérise par une diarrhée, des crampes abdominales, des vomissements et des nausées, et dure généralement jusqu'à 7 jours.