Lancement d'un comité de soutien à Valérie Pécresse

élections 2021 dumbéa
61d644ab1d50f_2022-01-05-schintu-comite-de-soutien-pecresse-frame-0.jpg
Comité de soutien à Valérie Pécresse ©NC la 1ere
Les soutiens à la candidature de Valérie Pécresse à la présidence de la République se sont rassemblés, mercredi 5 janvier, le lors d’une réunion à Dumbéa. Virginie Ruffenach et Pascal Vittori en sont les représentants.

La campagne présidentielle est lancée aussi ici en Nouvelle-Calédonie. Après le comité de soutien d’Emmanuel Macron, pas encore candidat, à la fin du mois de décembre et celui d’Eric Zemmour, place à celui de Valérie Pécresse, la candidate Les Républicains. 

Un message de la candidate

Valérie Pécresse, la présidente de la région Île-de-France, a tenu à adresser un message à ses soutiens sur l’avenir du pays, mercredi 5 janvier. Devant ses partisans, en visioconférence, elle a notamment prôné l'ouverture du corps électoral en Nouvelle-Calédonie. "Il faut reconstruire toutes les fondations d'un projet pour la Nouvelle-Calédonie, [...] il faut arrêter le gel du corps électoral et revoir la condition d'accès à la citoyenneté calédonienne", propose Valérie Pécresse. 

Extrait de l'allocution de Valérie Pécresse :

Des relais locaux

Virginie Ruffenach, présidente du groupe Avenir en confiance au Congrès et Pascal Vittori, maire de Boulouparis, seront ses représentants en Nouvelle-Calédonie. Et parmi les personnalités politiques sympathisantes, on peut noter la présence de Thierry Santa, président Le Rassemblement-Les Républicains et de Pierre Frogier, sénateur.

Pour ces militants et responsables politiques, Valérie Pécresse apparaît comme la meilleure candidate pour la France et la Nouvelle-Calédonie. Une position confirmée par Pascal Vittori, maire de Boulouparis et co-représentant de la candidate les Républicains à la présidentielle.

"C'est la seule candidate donnée gagnante dans les sondages face à Emmanuel Macron. De plus, c'est une présidente de région qui connaît bien le quotidien des Français", souligne-t-il. Les partisans de Valérie Pécresse sont donc en ordre de bataille pour la course à la présidentielle 2022. Et, en filigrane, des candidatures pour les législatives qui se tiendront les 12 et 19 juin prochains. 

Pascal Vittori répondait au questions de Mathieu Ruiz Barraud ce jeudi 6 janvier :

Découvrez le reportage complet d'Érick Dufour et Laura Schintu : 

©nouvellecaledonie