Scolarité : fin de tolérance pour l'absentéisme

éducation dumbéa
Collège de Dumbéa Jean Fayard
©Christian Favennec / NC la 1 ère
La vie scolaire aussi s'est adaptée à la crise sanitaire en Nouvelle-Calédonie. Après trois semaines de tolérance, l'absentéisme n'est plus autorisé dans les établissements. Exemple à Dumbéa, au collège Jean-Fayard.

Présence obligatoire, à temps plein, pour tous les élèves des collèges et lycées à partir du mardi 2 novembre. Un changement notable, une table par élève et la même salle de cours pour toute la journée.

Dans la classe de troisième du collège Jean-Fayard, à Katiramona, un effectif présent à 90%. Et une même motivation : réussir son brevet. "On est là pour le contrôle continu, pour améliorer nos notes et pour l'avenir", lance une jeune fille.

Cours adaptés

Dans ce collège de Dumbéa qui compte 337 élèves, les cours sont encore partagés : 50% a la maison et 50% dans l'établissement. Et pour le conseiller principal d’éducation, le passage du collège au lycée sera mieux réussi s’il est préparé en présentiel. "Il est important qu'ils suivent le programme jusqu'au bout. Car le passage au lycée est toujours délicat pour les élèves de troisième", souligne Nicolas Marlier.

Même si aujourd’hui, l’absentéisme n'est plus toléré dans les établissements scolaires, les équipes pédagogiques ne parlent pas de sanction. "L'école est là pour accompagner, pas pour sanctionner", précise Isabelle Fontenit-Réau, principale du collège. Et pour rassurer les parents et élèves, des autotests, gratuits, sont régulièrement distribués.

Retrouvez le reportage complet de Thierry Rigoureau et Christian Favennec :

©nouvellecaledonie

 

L'Invité du JT

Pour développer le sujet, le vice-recteur, Erick Roser, était l'invité du JT ce mardi 2 novembre.
Son entretien avec Loreleï Aubry :

©nouvellecaledonie