Engagement politique, économie, emploi : Florence Rolland, maire de La Foa, invitée de la matinale

invités de la rédac la foa
Florence Rolland
Florence Rolland, maire de La Foa. ©Coralie Cochin / NC la 1ère
Elue maire de La Foa par le conseil municipal, succédant ainsi à Nicolas Metzdorf, Florence Rolland était l’invitée de la matinale radio, ce mercredi 13 juillet. Sa principale tâche sera de relancer l’économie de cette commune de 3500 habitants.

A 34 ans, Florence Rolland est devenue ce mardi la plus jeune édile de Nouvelle-Calédonie. Candidate unique, elle a été élue à la majorité, soit 19 voix pour et 5 votes blancs, pour succéder à Nicolas Metzdorf élu député de la seconde circonscription le 19 juin dernier. "C’était une candidature unique portée par l’union, par une liste d’association, que je représente. Il fallait un candidat qui fasse l’unanimité au sein du conseil municipal pour remplacer Nicolas Metzdorf", souligne-t-elle. La confédération loyaliste, dont fait partie Générations NC - parti de Florence Rolland- lui a également apporté son soutien. Reste désormais à convaincre les électeurs de La Foa, mais la nouvelle maire se dit confiante, "ce ne sera pas chose facile au départ, mais je m’inscris dans une continuité. L’objectif est d’être au plus près des administrés et de faire le boulot".

« La partition reste la même, on change simplement de chef d’orchestre »

Florence Rolland, maire de La Foa

Originaire de La Foa, Florence Rolland se considère "avant tout comme Calédonienne". Après des études de communication à Brisbane et un master en relations internationales à Paris, la Calédonienne revient sur le Caillou pour y travailler. Elle était jusque-là collaboratrice dans le milieu du notariat, à Nouméa, ce qui l’a conduite à démissionner l’an dernier de son poste de 2e adjointe au maire de La Foa "ne pouvant pas cumuler les deux fonctions".

Elle compte désormais s’engager pleinement "pour son pays et sa commune", et si elle s’est investie il y a deux ans en politique, c’est pour "servir au mieux les Lafoyens. Je serai dans la continuité. La partition reste la même, on change simplement de chef d’orchestre".

Relance économique et création de nouveaux emplois

Le marché municipal prévu en fin d’année et le funérarium, dont les travaux devraient débuter en 2023, sont les deux grands projets à mener à La Foa. La première magistrate souhaiterait également développer "intelligemment" la zone de Ouano, "l’idée étant de conserver et de préserver cet écrin pour les Lafoyens qui, tous les week-end, y vont, et d’entraîner aussi une consommation en attirant les Calédoniens dans cette zone et plus largement sur la commune. Il ne s’agit pas de cultiver l’entre-soi mais bien de s’ouvrir à l’ensemble de la population car c’est comme cela que l’on créera de l’emploi".

D’autres grands chantiers seront engagés comme la réfection de la voirie communale et la rénovation des réseaux d’eau potable.

Un entretien à retrouver ici.