publicité

Accident mortel d’ULM à l’île des Pins

Un septuagénaire pilote d’ULM est décédé jeudi à l’île des Pins après avoir été victime d'un accident au décollage à hauteur de la tribu de Touete.

L'ULM s'est écrasé le jeudi 25 octobre en milieu de matinée. © David Vama
© David Vama L'ULM s'est écrasé le jeudi 25 octobre en milieu de matinée.
  • Frédérique Machoro, avec F.T.
  • Publié le
C'est un homme de 74 ans, pilote d'ULM aguerri et régulier, qui est décédé jeudi matin de ses blessures après la chute de l'appareil à bord duquel il volait, à hauteur de la tribu de Touete. D'après le président de l'aéroclub de La Foa, auquel le malheureux appartenait, il s'était rendu à l'île des Pins pour dépanner un autre pilote.
  

Dépannage

Après avoir remplacé une pièce défectueuse, explique Pierrot Klein, il aurait effectué des essais à bord de l'appareil réparé et c'est alors qu'une panne serait survenue. Le septuagénaire aurait d'ailleurs prévenu la tour de contrôle qu'il tentait de faire demi-tour. Autant de points que l'enquête qui va suivre devra éclaircir et expliquer.
Ecoutez la réaction de Pierrot Klein recuillie par Cédrick Wakahugnème.
La piste de la défaillance mécanique
 

«Ça peut arriver»

«Submergé de coups de téléphone depuis ce matin», Pierrot Klein le répète: «Ça peut arriver». 
«Témoins»
Le pilote, habitant de Boulouparis, faisait également partie de l'APNC, le club de Nakutakoin. 
 

Précédents

Il y a près d'un an, le 14 novembre 2017, deux personnes avaient trouvé la mort lorsqu’un ULM s’était abîmé en mer à Voh, à hauteur du Trou bleu, non loin de l’usine du Nord et de la tribu d’Oundjo: le pilote et un touriste originaire de La Réunion. Et quelques jours plus tard, le 7 décembre, un ULM parti de Nakutakoin en direction de l'île des Pins était porté disparu. Il transportait deux retraités. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play