publicité

Le Blackwoodstock 2018 est dans le Fort

Le festival Blackwoodstock remet le couvert à Moindou, sur le site de Fort-Teremba. La sixième édition lance ses premiers concert ce vendredi soir et se clôturera dans la nuit de samedi à dimanche. Premières notes...

Mademoiselle K à Nouméa, Lofofora, Rob Thorne et Jakob. © DR
© DR Mademoiselle K à Nouméa, Lofofora, Rob Thorne et Jakob.
  • Par Françoise Tromeur
  • Publié le
C’est reparti pour un week-end à célébrer le rock à peu près dans tous ses états, comme une quarantaine de concerts vont s’employer à le faire du côté de Moindou. Le sixième Blackwoodstock ouvrait ses portes ce vendredi à la mi-journée, pour permettre aux premiers festivaliers de s’installer. Quant aux joyeuses hostilités, elles commencent ce soir. Avec ses trois scènes, son village et son raz-de-marée de tentes, le site historique de Fort-Teremba sera méconnaissable jusqu’à dimanche. 
 
Accueil des invités à Tontouta. © Blackwoodstock festival
© Blackwoodstock festival Accueil des invités à Tontouta.
 

Mademoiselle K

Cette année, parmi les invités d’au-delà du lagon, le rock and art festival affiche Mademoiselle K. Une venue qui a déjà fait du bruit. Mercredi soir, la dame et ses trois musiciens ont livré dans un bar de la place un avant-goût très apprécié - y compris du groupe, semble-t-il. 
 

Nouveau rendez-vous avec le public calédonien, sur la grande scène de Teremba, cette fois, ce vendredi, à 21 heures. De quoi découvrir la demoiselle au-delà de Ça me vexe, le tube énervé qui lui colle à la peau depuis une bonne dizaine d’années. 
Extrait de l’album «Sous les brûlures, l’incandescence intacte», sorti en septembre 2017:
 

Lofofora

Egalement à l’affiche 2018, un groupe qui fait entendre sa voix et son engagement, en français, depuis presque trente ans: Lofofora, vétéran du métal français, déboule sur le Caillou quelques années après Mass Hysteria. Reuno, Phil Curty, Daniel Descieux et Vincent Hernault monteront sur la scène de Fort-Teremba demain, samedi, à 20h15. 
Contre les murs, sur l’album «L’épreuve du contraire», en 2014:
 

From New-Zealand... 

Les voisins kiwis contribuent au festival à travers un trio instrumental post-rock qui fait parler de lui. Les garçons de Jakob, basé à Napier, joueront demain, samedi à 22h45. 

Rob Thorne exprimera le potentiel des instruments traditionnels maoris, demain samedi, à minuit quinze. Mais il se sera déjà produit la veille: l’artiste compose avec sa compagne Sarah Bingle le groupe rock Black Pudding, programmé ce vendredi à 23h15. 
 
A l'affiche de l'édition 2017, les détonnants Wampas. © NC 1ère / Françoise Tromeur
© NC 1ère / Françoise Tromeur A l'affiche de l'édition 2017, les détonnants Wampas.
 

Schlaasss et Arnaud Aymard

Parmi les invités figurent également Natos, programmé samedi à 12h30. Ou Schlaasss, jeune duo électro punk de Saint-Etienne qui devrait faire le show et le choc à ce vendredi à 22h30. Autre Français à la manœuvre durant ce Blackwoodstock, Arnaud Aymard. Ce grand ami des personnages déjantés et des oxymores poétiques s’était produit en Calédonie pour le festival des Fous à lier. Il revient du Festival du théâtre de rue d’Aurillac. Demain, samedi, il participera à la mise en route de la journée avec Paco pour la paix à 11 heures, puis le spectacle Accord à 20h15.
 
Au programme du festival 2018.
Au programme du festival 2018.
 

Lou et les Calédoniens

N’oublions pas les acteurs locaux de l’événement. Kharma Légal, Y en a sous le chapeau, Bath mats, Les Simones ou Blue Jane: une trentaine de formations calédoniennes joueront ce week-end à Moindou. Avec la prestation ce vendredi à 18h30 de Lou, révélation du tremplin organisé par le Blackwoodstock lors de la Fête de la musique de Nouméa. 
 
Le festival se déroule à Fort-Teremba pour la troisième année. © Blackwoodstock festival
© Blackwoodstock festival Le festival se déroule à Fort-Teremba pour la troisième année.
 

La vache!

Ne manquons pas non plus d’évoquer la présence de la troupe Art’i’Flam, de l’acroyoga, de la fanfare Malawi ou des improvisateurs d’Ouh la la. Et n’omettons pas… la vache! La mascotte du festival est symbolisée cette année par une imposante effigie, qui sera brûlée à la clôture et qui incarne à merveille l’esprit de l'événement: un joyeux mélange de musique, d’art, de folie et de Brousse. 
Le reportage de Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry, diffusé au JT du mercredi 29 août.
BLACK WOODSTOCK FESTIVAL 2018
 

Coup de rétro

La version 2017 du festival a rassemblé au moins 2000 participants. Elle avait été marquée, entre autres, par la présence de Thomas Fersen, des Wampas et des Dandy Warhols, mais aussi par le punk des jeunes Naked Giants ou le «paumotu gothique» du groupe polynésien Tikihari.

A retrouver au JT de 19h30. 1 535 688 434
Infos pratiques

Depuis midi ce vendredi, la billetterie se fait sur le site du festival, à Fort-Teremba sur la commune de Moidou. Le tarif du pass est passé à 12 000 F les trois jours et 11 400 F les samedi et dimanche (camping compris). C'est gratuit pour les moins de douze ans. Introduire de l'alcool sur le site est interdit. Par contre, il est conseillé de covoiturer: un groupe facebook appelé «Black black car» y est même dédié. 

Sur le même thème

  • musique

    "L'Outre-mer fait son Olympia"

    C'est l'événement musical de la rentrée, à vivre en direct sur notre Facebook Live samedi 22 septembre à 5 h.  La prestigieuse scène parisienne accueille Jacob Desvarieux et ses invités : Admiral T, Lycinaïs Jean, Gulaan, Tyssia et bien d'autres. Demandez le programme !

  • musique

    Le Blackwoodstock festival remballe sur un bilan mitigé

    Le Blackwoostock, c’est fini. Après deux jours de musique, de fête et de camping à Fort-Teremba, le festival se finit en demi-teinte. Artistes et organisateurs sont globalement satisfaits de cette sixième édition. En revanche, le public est venu moins nombreux.

  • musique

    Marcus Gad, ambassadeur du reggae roots calédonien

    En métropole, la saison des festivals bat son plein. A Bagnols sur Cèze, près de Nîmes, on célèbre le reggae. Pendant 3 jours, les pointures internationales se sont succédés sur scène : julian Marley ou encore Alpha Blondy. Parmi elles, le calédonien Marcus Gad qui a invité son ami Jean-Yves Pawoap.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play