Environnement : une convention pour protéger la ressource en eau au Mont-Dore

environnement mont-dore
montagne des sources
Fin novembre-début décembre 2019, un important incendie avait ravagé plusieurs hectares de forêt au Mont-Dore. ©Françoise Tromeur / NC la 1ère
Une convention de 5 ans a été signée entre la mairie du Mont-Dore et l'ONG Conservation Internationale, une organisation mondiale qui travaille aux réponses à apporter au changement climatique. En Calédonie, les experts et scientifiques de CI se sont engagés autour de la reforestation près des points de captage d'eau du Mont-Dore.

On ne le sait pas toujours, mais le feu détruit aussi nos ressources en eau potable. Ainsi, une convention de cinq ans, a été signée ce lundi 30 mai. Elle a pour objectif de protéger les captages d'eau du Mont-Dore, reboiser et innover. 

Reboiser la forêt

La solution pour préserver les ressources en eau, c'est de ramener la forêt dans la vallée de La Coulée. "L'incendie entraîne de facto la diminution de la ressource en eau, sa qualité et au niveau biodiversité, ce sont des pertes inestimables donc ce sont des vrais enjeux aujourd'hui et demain encore plus" explique Olivier Berthelot, 5e adjoint, en charge de l'environnement.

En novembre 2019, un important incendie s'était déclaré sur la commune du Mont-Dore. Il avait provoqué des dégâts considérables, plus de 2500 hectares étaient partis en fumée.... alors il a fallu replanter, détruire plus d'un hectare de pinus (très inflammable) et lancer la plantation de bourao, un arbre qui joue le rôle de barrière contre les flammes. 1500 mètres linéaire protègent des dizaines d'hectares de forêt.

Les écosystèmes ont un stock de carbone, donc réduire leur dégradation et les restaurer, c'est bon pour lutter contre le changement climatique. Les semis de graines ou les plantations de bourao ça peut aider à protéger nos écosystèmes.

François Tron, directeur de programme CI NC.

Cette convention concrétise un travail entamé il y a deux ans entre Conservation Internationale et la ville du Mont-Dore. En septembre, un nouveau cycle de recherches sera lancé. Objectif : améliorer encore l'adaptation au changement climatique.

Retrouvez, ci-dessous, le reportage d'Yvan Avril et Cédric Michaut :

©nouvellecaledonie