publicité

Mois du patrimoine: le public répond à l'invitation de Saint-Louis

Saint-Louis passe par le patrimoine pour laisser une image plus positive de la tribu et de ses habitants. Un pari qui semblait en bonne voie d’être gagné avant même la fin de la journée d’animations organisée à partir de la mission. 

Les petits danseurs de l'association Jeunesse avenir du Mont-Dore ont ouvert cette nouvelle journée du patrimoine. © NC la 1ère / Cédrick Wakahugnème
© NC la 1ère / Cédrick Wakahugnème Les petits danseurs de l'association Jeunesse avenir du Mont-Dore ont ouvert cette nouvelle journée du patrimoine.
  • Cédrick Wakahugnème, avec Coralie Cochin et F.T.
  • Publié le , mis à jour le
La mission catholique s’est transformée en ruche bourdonnante. Comme l’an dernier, la journée organisée pour valoriser le patrimoine de Saint-Louis a fait venir un public ravi d’être invité à venir découvrir ou retrouver les lieux. Des portes ouvertes commencées hier après-midi, autour de l'exposition sur le Grand Sud dans la Grande guerre.
 
Visite guidée à la grande chefferie Wamytan reconnaissable à sa haute case. © Coralie Cochin
© Coralie Cochin Visite guidée à la grande chefferie Wamytan reconnaissable à sa haute case.
 

«Toute la diversité»

Dès le matin, des endroits chargés d’histoire et de beauté ont vu passer les visiteurs par centaines. Au grand plaisir des nombreux habitants de la tribu mobilisés pour mettre en avant leurs atouts. «C’est très important de s’ouvrir aux autres», insiste Jean-Irénée Boano, qui dirige la troupe de danse Jeunesse avenir du Mont-Dore. «C’est toute la diversité qui se trouve à la tribu de Saint-Louis qui est valorisée à travers cette journée.» 
 
Un des stands d'artisanat tenu par des habitantes de Saint-Louis. © Cédrick Wakahugnème
© Cédrick Wakahugnème Un des stands d'artisanat tenu par des habitantes de Saint-Louis.
 

«Pas des bons à riens»

«On a envie qu’on nous regarde d’une autre façon», renchérit l’un des sculpteurs qui expose son travail contre un des anciens bâtiments religieux. «On n’est pas des bons à rien.»
Ecoutez le reportage radio de Cédrick Wakahugnème.
«Autrement on y vient jamais»
 

Retour à la Trappe

Une journée comme celle-ci offre au grand public une rare occasion de visiter des endroits comme la Trappe: l’ancien monastère perché entre la mission et le Thabor fait partie du passé de Saint-Louis, mais un passé très récent.

Le reportage de Coralie Cochin et Claude Lindor à retrouver dans le JT de 19h30.
 
En route pour le site de la Trappe à l'occasion de la journée du patrimoine. © Coralie Cochin
© Coralie Cochin En route pour le site de la Trappe à l'occasion de la journée du patrimoine.
1 535 774 128

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play