A Nouméa, la mobilisation contre la vie chère se poursuit

consommation nouméa
Manifestation contre la vie chère, à Nouméa, mercredi 4 mai 2022
Le mouvement de contestation de ce mercredi a été dominé par les professionnels de la route. ©Brigitte Whaap / NC la 1ère
Trois cents personnes ont manifesté devant le gouvernement contre la vie chère, mercredi 4 mai, à Nouméa, à l’appel de l’Association citoyenne de Nouvelle-Calédonie. Transporteurs, taxis et rouleurs dénoncent l’inaction des pouvoirs publics face à l’augmentation du prix des carburants.

"Avec l'augmentation de tout ce qu'il y a, je ne me fais plus de bénéfice. Je travaille uniquement pour payer mon véhicule, pour payer mes charges", explique une membre d'un GIE de transporteurs de la commune de Païta, intervenue, mercredi 4 mai, lors d'une nouvelle manifestation contre la vie chère. Organisée par l'Association citoyenne de Nouvelle-Calédonie devant le siège du gouvernement, à Nouméa, cette dernière a réuni près de 300 personnes.

Comme cette transporteuse scolaire, beaucoup de petits entrepreneurs, comme les taxis de Nouméa, ont fait le déplacement au parking Moselle. "Nous appliquons, pour l'heure, des tarifs de 2008, qui n'ont jamais été revus. On n'est pas entendus, on n'est pas écoutés, on n'est pas pris en compte", s'exprime une conductrice. Autre profession bien visible, avec une trentaine de camions qui étaient présents : les chauffeurs de poids lourds du secteur du bâtiment.

"Quelques chefs d'entreprise vont mettre la clé sous la porte"

 "C'est 35 000 francs CFP de gasoil pour un 10 roues. Avant, on tournait à 26 000 francs. Ce n'est politique, mais moi et mes collègues qui roulent dans le BTP sur le Grand Nouméa, on est en train de tirer la sonnette d'alarme parce que là, il y a quelques chefs d'entreprise qui vont mettre la clé sous la porte", avertit Alone Lataï, chef d'entreprise.

Les rouleurs du BTP souhaitent bénéficier de l'exonération sur les carburants, au même titre que les rouleurs sur mine et les agriculteurs. Plusieurs manifestants ont été reçus, en début d'après-midi, par Adolphe Digoué, membre du gouvernement en charge de l'économie, et des représentants du président Louis Mapou.

Une prochaine manifestation dans 15 jours

"On ne comprend pas comment, alors qu'on a déposé un cahier [de revendications, NDLR], depuis deux mois, toutes les questions n'ont pas été réfléchies avant de nous recevoir. On est quand même assez déçus. Dans quinze jours, s'il n'y a aucune avancée, le mouvement va se durcir immédiatement et ça ne va pas être de la rigolade. On bloquera tout", prévient Florent Perrin, président de l'Association citoyenne de Nouvelle-Calédonie.

Une baisse du carburant annoncée pour juin

Une baisse du prix du carburant, au mois de juin, a été annoncée. Le gouvernement continue de travailler sur des mesures contre la vie chère, en concertation avec les partenaires sociaux.

Un reportage de Brigitte Whaap et Nicolas Fasquel :

©nouvellecaledonie