Le conseil municipal de Nouméa vote une aide aux commerçants exposés aux inondations

politique nouméa
Des commerces du centre-ville de Nouméa ont été inondés, samedi 19 février
Des commerces du centre-ville de Nouméa ont été inondés, samedi 19 février ©Coralie Cochin / NC la 1ère
Après les inondations que les commerces du centre-ville ont subies en début d'année, le conseil municipal de Nouméa a adopté, ce jeudi 5 mai, une aide aux entreprises. Celle-ci leur permettra de se protéger des infiltrations d'eau.

C’est une problématique qui ne date pas d’hier dans le centre-ville de la capitale. Lors d’évènements pluvieux exceptionnels, certains axes tels que la rue Georges-Clemenceau, se retrouvent rapidement sous les eaux, causant parfois des dégâts dans les commerces alentour.

C’est pourquoi le conseil municipal de Nouméa a voté à l’unanimité, ce jeudi 5 mai au soir, une délibération qui permet aux commerces de s’équiper de batardeaux. Une sorte de barrière à placer sur le seuil des portes lors des pluies pour éviter les infiltrations d’eau.

50 000 F d’aide forfaitaire

Pour installer ce dispositif, les commerçants pourront bénéficier de 50 000 F d’aide forfaitaire. Cela se fera "sur la base d’une petite démarche technique, c’est-à-dire qu’on rencontre chaque propriétaire ou commerçant qui en fait la demande. On vient voir si le besoin est réel, comment on peut les équiper ou pas et s’ils s’inscrivent dans une zone qui serait soumise à ce type de désordres", explique Philippe Jusiak, secrétaire général adjoint à la mairie de Nouméa.

Dans les faits, certains commerçants sont déjà équipés. "L’idée, c’est d’inciter ceux qui ne le sont pas à le faire et à se protéger des vagues qui peuvent rentrer dans certains cas dans leurs commerces", poursuit-il. 

En plus de ces aides, des travaux devraient démarrer prochainement au centre-ville. Ils porteront sur la rue Georges-Clemenceau, mais surtout sur la rue Jean-Jaurès, où le diamètre du réseau d’eaux pluviales devrait être renforcé.

Sonia Lagarde, maire de Nouméa, est revenue sur les inondations aujourd'hui dans la matinale radio de NC la 1ere. En début d'année, les commerçants du centre-ville ont connu plusieurs épisodes du genre comme celui du 19 février. C'est ce qui a incité certains à manifester en février.   

Plusieurs subventions accordées

Lors du conseil municipal de Nouméa, des subventions ont été octroyées à plusieurs structures. Quelque 12,1 millions de francs ont été attribués à la bibliothèque Bernheim, 12 millions à la Caisse des écoles de Nouméa, 8 millions à l’Association Cultures et loisirs et 5 millions au GIE Serail. S'ajoutent à la liste 2,2 millions accordés aux coopératives des 48 écoles publiques de la commune affiliées à l’Office central de la coopération à l’école de Nouvelle-Calédonie, 2 millions à l’Association dépotage et manutention de Nouméa et 1,5 million au Comité de promotion de la santé sexuelle. Enfin 980 000 F seront versés à l’Association Croix-rouge française, 490 000 F à l’Association Accueil, 490 000 F à l’association Caledonia +687 et 400 000 F à la compagnie Troc en jambes. 

Concernant la mise en place d’une barrière anti-requin, le maire de Nouméa, Sonia Lagarde, a été habilitée à présenter à la province Sud les demandes d’autorisation nécessaires à l’occupation du domaine public maritime.